Retour en Africa Check
SEYLLOU / AFP

Le Sénégal a-t-il reçu le 5 septembre 2020 l'équivalent de 3 mois de pluie ?

Le président sénégalais et son ministre de l'Eau et de l'Assainissement ont affirmé que le pays avait reçu, le 5 septembre 2020, l'équivalent de plus de trois mois de pluies. Les données météorologiques acquises par Africa Check réfutent cette affirmation.

  • « Le 5 septembre 2020, le Sénégal a enregistré l’équivalent de plus de trois mois de pluie » (Macky Sall et Serigne Mbaye Thiam, septembre 2020)
  • Les données de l'Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie, consultées par Africa Check, montrent que la quantité de pluies enregistrées le 5 septembre 2020 était largement en deçà du cumul annuel normal.
  • Dakar avait reçu 93 mm de pluie ce jour-là, alors que la pluviométrie de juillet à septembre sur les trois années précédentes était de 378,61 mm.

Le samedi 5 septembre 2020, une forte pluie est tombée dans plusieurs quartiers de Dakar et des localités de l’intérieur du pays, provoquant des inondations à certains endroits. Dans la foulée, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, ainsi que le Chef de l’Etat, Macky Sall, ont déclaré à plusieurs reprises qu’il est tombé, ce jour-là, l'équivalent de plus de 3 mois de pluie.

Au cours d’une réunion d’urgence tenue le 9 septembre 2020 sur les inondations, le président sénégalais a soutenu : « Nous aurons noté que partout où l’investissement a été fait avec des ouvrages structurants, quelles que soient les quantités d’eau qui sont tombées, cette eau a pu être évacuée par la suite même si la pluie a été très forte et qu’elle représentait presque trois mois de pluviométrie ».

La même déclaration répétée à plusieurs reprises

Quelques jours avant, son ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, intervenant au journal de la RTS 1, la télévision publique sénégalaise, évoquait « des pluies exceptionnelles » : « Je prends seulement l’exemple de Thiès, en 2019, au 31 août on avait 120 mm de pluies (…) Rien que la journée d’aujourd’hui (5 septembre 2020), de 6h à 18h, il a plu 124 mm. Donc c’est l’équivalent pratiquement dans beaucoup de localités de la pluie qui aurait dû tomber pendant toute la saison des pluies, ça veut dire du mois de juillet au mois de septembre, qui est tombée en un jour sur le territoire national ».

Macky Sall répètera, le 29 septembre 2020, lors du conseil présidentiel sur la relance de l'économie que « si vous recevez en une journée trois mois de pluie, il est normal qu’il y ait un trop plein d’eau qui va se déverser dans des zones qui ne sont pas assainies ».

 

Qui collecte les informations sur la pluviométrie ?

Le Groupe de Travail Pluridisciplinaire (GTP), composé de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM) et de différents démembrements de l’Etat, collecte sur l'ensemble du territoire national des informations de base sur les paramètres climatiques et hydrologiques. Ces données sont analysées par le GTP qui élabore un bulletin « agro-hydro-météorologique » publié tous les dix jours.

Ce bulletin présente la pluviométrie des stations météorologiques de l’ANACIM et leur comparaison à la normale de référence 1981-2010 selon la période de la saison des pluies. Une normale est une moyenne des données climatologiques calculée pour une période consécutive de 30 ans. La période du 1er Janvier 1981 au 31 décembre 2010 est utilisée par les structures météorologiques conformément aux directives de l'Organisation mondiale de la météorologie en attendant la généralisation de leur mise à jour vers la période 1991-2020.

La pluviométrie du 5 septembre 2020 est largement en deçà du cumul annuel normal

Africa Check s'est procuré les données des stations de l’ANACIM, en les achetant conformément aux conditions d'obtention des données météorologiques de l'agence. Ces données contiennent le cumul pluviométrique jusqu’à la date du 30 septembre 2020 comparé aux pluies reçues le 5 septembre 2020. Sur les 23 stations dont nous avons obtenu les données parmi 25, aucune n’a enregistré l’équivalent de sa moyenne pluviométrique annuelle durant la journée du 5 septembre 2020.



L'ANACIM nous a également fourni les données pluviométriques de Dakar sur les trois dernières années avant 2020 ainsi que la pluviométrie normale annuelle. De 2017 à 2019, le cumul pluviométrique des mois de juillet à septembre est supérieur au cumul journalier du 5 septembre 2020 qui est de 93 mm. La pluviométrie normale annuelle sur cette période est de 378,61 mm, soit quatre fois plus que la pluviométrie enregistrée le 5 septembre 2020.

Données pluviométriques Dakar par Anacim

(Note: TR pour juillet 2018 signifie Traces de pluie)

Dr Demba Gaye, enseignant-chercheur au département de Géographie de l’Université Assane Seck de Ziguinchor, souligne que ces pluies notées le 5 septembre 2020 étaient dues à « un événement intense lié à un passage d’une ligne de grain d’une forte intensité au moment où des conditions d’humidité y étaient fortement présentes et donc favorables à de fortes pluies ».

Il précise toutefois qu'elles étaient « largement inférieures au cumul normal pluviométrique des mois pluvieux (juillet à septembre) de cette station (Dakar-Yoff) ». Il ajoute qu’en « situation normale », cette station peut enregistrer « jusqu’à 500 mm même si elle est habituée depuis les années 70 à des totaux oscillant globalement entre 200 et 300 mm (avec quelques années en dessous de cette fourchette) ».

L’observation des données pluviométriques de 2011 à 2014 corrobore les propos de Dr Gaye. En 2012 par exemple, le cumul pluviométrique des mois de juillet à septembre a été de 644,1 mm.



Le Professeur Honoré Dacosta est Maître de Conférences titulaire au Département de Géographie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il est co-auteur de l'article Urbanisation et inondation dans le bassin versant de la grande niaye de Pikine (Dakar- Sénégal), publié en 2019. Évoquant l’éventualité d’un lapsus de la part de l’auteur de la déclaration, il nous a fourni une moyenne pluviométrique calculée sur la base de données de 1947 à 2013. La normale rien que pour le mois de septembre est de 146,9 mm.

La déclaration de Serigne Mbaye Thiam sur Thiès est également incorrecte

Le ministre de l’eau et de l'assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a aussi indiqué au micro de la RTS que Thiès avait, à titre d'exemple, reçu durant la journée du 5 septembre 2020, l’équivalent de la pluviométrie du mois de juin à août 2019.

Le bulletin décadaire du GTP, présentant le cumul au 31 août 2020, montre effectivement que Thiès a enregistré 120 mm (120,8 plus exactement) à cette date. Seulement, selon le rapport annuel 2019 du GTP, cela ne représente pas le cumul de trois mois de pluie, puisque cette année-là, l’installation effective de la pluie à Thiès, considérée par l’ANACIM comme la date où il a été enregistré « une pluie supérieure à 20 mm et non suivie d’un arrêt de plus de 20 jours », a été notée le 18 août 2019, soit un mois et 7 jours après le début « normal » du 11 juillet. Les 120 mm évoqués par Serigne Mbaye Thiam ne correspondent donc pas au cumul du mois de juin au 31 août 2019.

En outre, le bulletin décadaire du GTP présentant le cumul au 31 août indique que pour Thiès, la normale de cumul pluviométrique en cette période de l’année est de 272,4 mm contre 126,9 mm tombés le 5 septembre 2020.

Conclusion : non, le Sénégal n'a pas reçu le 5 septembre 2020 l'équivalent de trois mois de pluie

Le président sénégalais et son ministre de l'Eau et de l'Assainissement ont affirmé que le pays avait reçu, le 5 septembre 2020, l'équivalent de plus de trois mois de pluie. C'était à la suite de fortes précipitations qui avaient provoqué des inondations dans plusieurs localités du pays, dont la capitale Dakar.

Les données de l'Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie (ANACIM), consultées par Africa Check, montrent que la quantité de pluies enregistrées le 5 septembre 2020 était largement en deçà du cumul annuel normal.

Dakar avait reçu 93 mm de pluie ce jour-là, alors que la pluviométrie normale de juillet à septembre sur les trois années précédentes était de 378,61 mm, selon les données de l'ANACIM.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters