Retour en Africa Check

Nigeria : de fausses affirmations sur la qualification des enseignants et le niveau de lecture des élèves

Le système éducatif en difficulté du Nigéria se manifeste par la mauvaise forme de ses écoles publiques, a récemment déclaré le responsable d’une organisation caritative œuvrant dans le domaine de l'éducation.

Selon le journal The Nation, Adekanla Adegoke, de la fondation Oando, a déclaré que « plus de 40 % des enseignants du primaire ne sont pas qualifiés » et que 50 % des élèves de sixième année du cursus primaire ne peuvent du tout pas lire.

La Fondation Oando appartient à Oando PLC, une entreprise énergétique locale. Akinpelu Oyeleke, responsable de la communication de la fondation, a déclaré à Africa Check que les déclarations n’étaient pas une citation directe d’Adegoke.

« Cela a peut-être été extrait d'une publication existante, référencée par la fondation et partagée dans un dossier de presse », a-t-il écrit, dans un courriel.

Mais est-ce que ces chiffres concernant le faible niveau d'alphabétisation des élèves de sixième année du cursus primaire et la non qualification des enseignants sont corrects ? Voici ce que montrent les données sur l’éducation.

 




AFFIRMATIONVERDICT
« Plus de 40 % des enseignants du primaire ne sont pas qualifiés »

 
Incorrect

Une brochure sur le site Web de la Fondation Oando indique que 44% des enseignants du primaire ne sont pas qualifiés.

Africa Check a demandé si le chiffre inclut à la fois les enseignants des écoles primaires publiques et privées, mais la fondation n'a pas répondu.

Le National Teachers Institute exige qu'un enseignant doit posséder au moins un certificat national en éducation, ou NCE, pour enseigner à l'école primaire.

En 2016, selon les données du ministère fédéral de l'Education, 550 262 enseignants, soit 72 % des 764 596 enseignants des écoles primaires publiques et privées, avaient un NCE.

Ce ratio passe à 86 % lorsque seuls les enseignants des écoles primaires publiques sont pris en compte.

Cela signifie que 28 % de tous les enseignants du primaire et 14 % des enseignants des écoles primaires publiques n'ont pas de NCE.

Nous évaluons donc la déclaration comme étant incorrecte.

 



AFFIRMATIONVERDICT
«50% des élèves de sixième année du primaire ne peuvent pas du tout lire »Incorrect

Cette affirmation figure également dans la brochure sur le site de la fondation, citée par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef).

Geoffrey Njoku, spécialiste de la communication à l'Unicef, nous a dirigés vers l'enquête 2015 sur les données de l'éducation au Nigéria pour obtenir les statistiques les plus récentes sur l'alphabétisation.

L'enquête a été réalisée par la Commission nationale de la population, le ministère de l'éducation et le Bureau national des statistiques, avec un financement de l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (Usaid).

Sur les 84 832 enfants éligibles interrogés au Nigeria, des évaluations de l’alphabétisation ont été effectuées pour 79 374 enfants des écoles publiques et privées.

Les enfants étaient considérés comme alphabétisés s'ils pouvaient lire au moins l'un des trois mots en anglais ou dans l'une des trois langues nationales présentées sur une carte mémoire.

L’enquête a révélé que pour les élèves de la 6e année du cursus primaire, le taux d’alphabétisation était de 80 %. Cela signifiait que 20 % des enfants de cette classe ne pouvaient du tout pas lire.

Traduit de l'anglais. Lisez la version originale ici.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters