Retour en Africa Check
Seyllou / AFP

Non, les AVC ne représentent ni 80 % des hospitalisations, ni 90 % des décès au CHU de Fann

Entre 2018 et 2020, les AVC ont représenté en moyenne 15 % des hospitalisations au CHU de Fann. En 2018, 20,38 % des décès dans cette structure sanitaire étaient dus aux AVC selon les dernières données disponibles.

  • 80 % des hospitalisations au CHU de Fann à Dakar, le sont pour cause d’AVC. Ces pathologies sont responsables de 90 % des décès enregistrés dans la structure (Journal Walf-Quotidien, édition du 21 mai 2021)
  • Entre 2018 et 2020, les AVC ont représenté en moyenne 15 % des hospitalisations au CHU de Fann.
  • En 2018,  20,38 % des décès dans cette structure sanitaire étaient dus aux AVC selon les dernières données disponibles.

Dans un article paru dans son édition du 21 mai 2021, le journal sénégalais Walf-Quotidien a indiqué que 80 % des patients admis au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Fann à Dakar le sont pour accident vasculaire cérébral (AVC).

L’article poursuit que « ces pathologies sont responsables de 90 % des décès enregistrés parmi ces malades hospitalisés dans cette structure ».

D'où viennent ces chiffres ?

Dans l'article, il est indiqué que ce chiffre provient de « données rendues publiques en 2019 ». Mais l'article ne précise pas de quelles données il s'agit exactement, ni la structure qui les a publiées.

Contacté par Africa Check, l’auteur de l’article n'a pas été en mesure de nous fournir la source des données.

Qu'appelle-t-on AVC ?

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est une « perturbation subite de la circulation sanguine au niveau du cerveau, c'est-à-dire l'acheminement du sang qui lui fournit l'oxygène », explique le site des hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

« On parle d’accident à cause de la brutalité d’installation de la maladie » ajoute Dr Ousmane Cissé, neurologue au CHU de Fann. Cette brutalité s’explique par le fait que le cerveau est dépourvu en réserve d’oxygène et de nutriments, donc, « s’il y a une diminution d’apport, immédiatement cela apparaît à travers un accident vasculaire cérébral », précise le spécialiste. 

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) ajoute également dans un article, qu’en cas d’accident vasculaire cérébral, le risque de décès est élevé. S’il n'entraîne pas la mort, l'AVC peut causer des pertes de la vision ou de la parole, une paralysie et une confusion.

Différents types d'AVC et leurs causes

L’AVC se décline sous plusieurs formes, explique Dr Abdourahmane Ly, médecin généraliste à la retraite.

Il existe l’AVC ischémique qui est dû, selon Dr Ly, à un obstacle à l’intérieur d’une artère cérébrale en raison de la présence, soit d’une plaque de lipides au niveau de la paroi de l'artère, soit d’un caillot provenant d'une autre localisation du corps, en général du cœur ou d’une artère carotide.

Il y a également l'AVC hémorragique qui est causée par une rupture d'une artère dans le cerveau, explique le site de la Fondation des maladies du coeur et de l'AVC du Canada. L'hémorragie peut également être en rapport avec l'hypertension artérielle qui peut faire éclater un vaisseau, une tumeur cérébrale ou encore des problèmes de coagulation, indique le docteur Ly.

Plus rarement, lit-on dans une note de l'Institut national de la Santé et de la Recherche médicale (Inserm) en France, l’infarctus cérébral peut avoir une origine veineuse (et non artérielle) : on parle alors de thrombose veineuse cérébrale, qui représente environ 1 % des AVC, précise l'institut. Ces thromboses surviennent à tout âge avec un pic important chez les femmes jeunes, lié à des facteurs hormonaux (contraceptifs oestroprogestatifs, grossesse et post-partum) et favorisé par le tabagisme, d'après l'Inserm.

La part des AVC dans les hospitalisations au CHU de Fann ?

Dr El Hadj Mbengue du service neurologique du CHU de Fann a indiqué à Africa Check que, bien que les AVC soient la première cause d'hospitalisation dans ce service, ils n'occupent pas la première place dans l'hôpital. Pour le premier semestre 2021, indique-t-il, près de la moitié des patients hospitalisés l'ont été pour AVC.

Africa Check a obtenu de la direction générale des établissements de santé un fichier contenant des données sur les 20 principales causes d'hospitalisation au CHU de Fann sur les années 2018, 2019, 2020.

En 2020, sur 20 955 personnes hospitalisées, 3 529 personnes (16,84 %) ont été hospitalisées pour cause d'AVC, soit la deuxième cause d'hospitalisation.



 

En 2019, l'hypertension artérielle était la première cause d'hospitalisation avec 5 694 patients. Les AVC arrivaient en deuxième position avec 5 339 personnes hospitalisées sur un total de 30 325, soit un taux de 17,61 %.


 

En 2018,  les AVC représentaient encore la deuxième cause d'hospitalisation au CHU de Fann avec 1724 patients, soit 11,02 % des hospitalisations. Ces données sont corroborées par l'annuaire des statistiques sanitaires et sociales 2018, le dernier en date publié par le ministère de la Santé et de l'action sociale.



Quid des décès à l'hôpital de Fann ?

L'annuaire des statistiques sanitaires et sociales 2018, publié en octobre 2020, montre qu'au CHU de Fann les accidents vasculaires cérébraux occupent le premier rang des causes de décès. Sur 584 personnes décédées, 94 l'ont été pour AVC et 25 pour AVC hémorragique. Ce qui fait un taux de 20,38 %.

 

 

Conclusion : l'affirmation est incorrecte

Le journal Walf-Quotidien a indiqué, dans un article paru dans son édition du 21 mai 2021, que 80 % des hospitalisations au CHU de Fann à Dakar, le sont pour cause d’AVC. L'auteur de l'article ajoute que ces pathologies sont responsables de 90 % des décès enregistrés dans la structure. 

Les données de la direction générale des établissements de santé sur les années 2018 à 2020 montrent que les AVC ne représentent pas 80 % des hospitalisations et ne sont également pas à l'origine de 90 % des décès. Ils représentent en moyenne 15 % des hospitalisations et ont représenté 20,38 % des décès en 2018.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters