Retour sur Africa Check
PHOTO AFP / GEORGES GOBET

Sénégal : Macky Sall fait une comparaison erronée sur la production d’électricité depuis 2012

Le président sénégalais Macky Sall a affirmé que la capacité de production d’électricité de son pays est passée de 500 MW à 1 350 MW de 2012 (quand il est arrivé au pouvoir) à 2022. Sa comparaison est erronée.

  • La capacité de production d’énergie du Sénégal est passée de 500 MW à 1 350 MW de 2012 à 2022 (Macky Sall, président du Sénégal).
  • La société sénégalaise d’électricité Senelec indique que le pays enregistrait en 2012 une capacité de production d’énergie de 854,5 MW. 
  • Le ministère de l’Énergie, qui ne dispose pas de données pour 2012, a recommandé de se baser sur ces données fournies par la Senelec, qu’elle estime plus proches de la réalité.
  • La capacité de production d’électricité en 2021 est estimée à 1 616,41 MW par la Senelec et le ministère sénégalais de l’Énergie. 

« Je rappelle qu'en 2012, quand j'arrivais (au pouvoir), on était à 450-500 MW. C'est du travail qui a permis de passer de 500 MW à 1 350 MW », a dit Macky Sall, s’exprimant lors de la 6e conférence et l’exposition sur le pétrole et le gaz organisée à Dakar début septembre 2022. 

Sur quelles données repose cette comparaison de Macky Sall ?

Interrogée par Africa Check, la présidence du Sénégal a indiqué que l’affirmation de M. Sall se fondait sur des documents officiels de la Senelec, la Société sénégalaise d’électricité, concernant les puissances installées depuis 2012. 

« Depuis 2020, certaines centrales ont été mises en production », notamment « la centrale solaire de Diass (30 MW) et la centrale thermique de Malicounda (150 MW) », a souligné la présidence.

Elle a transmis à Africa Check une documentation officielle comprenant le Plan directeur de production 2017-2035 et le rapport annuel 2020 de la Senelec comme sources de la déclaration du chef de l'État sénégalais.

Ce que disent les données disponibles sur la production d’électricité au Sénégal

Africa Check s’est rapprochée de la Senelec pour obtenir les données les plus récentes sur la production d’électricité au Sénégal. 

« La puissance installée du parc de production de Senelec à fin août 2022 est de 1 787,41 MW », a indiqué la société dans un courriel à Africa Check.

Une situation favorisée par « la mise en service en 2021 de deux centrales solaires pour 60 MWc1 », selon elle. (NDLR : il s’agit des centrales solaires de Kaél, 35 MW, et de Kahone, 25 MW).

Quant à la puissance installée du parc de production de la société à fin 2012, elle était de 854,5 MW, a-t-elle renseigné. 

Pour étayer ses propos, la Senelec nous a transmis son « tableau de la dernière mise à jour sur le mix » de sa production. Ce document présente les capacités de production de la structure de 2010 à 2021.

Les données du ministère de l’Énergie

Sur la capacité de production d’électricité à fin 2021, les données du ministère de l’Énergie sont similaires à celles de la Senelec. 

Ledit ministère a indiqué à Africa Check que « le Sénégal est à 1 616,41 MW en fin 2021, selon le dernier rapport à mi-parcours de la lettre de politique de développement du secteur de l’Énergie (LPDSE) », en précisant que le rapport en question était interne, et qu’il n’avait pas encore été officiellement diffusé jusqu'à la mise en ligne de notre article. La LPDSE est la lettre dans laquelle le Sénégal décline sa stratégie en matière d'Énergie.

Le ministère de l'Énergie recommande les données de la Senelec

Le ministère de l’Énergie a expliqué avoir des difficultés à retrouver ses données de 2012 sur la production d’électricité, nous recommandant de nous rapprocher de la Senelec. Il est « très difficile de les corroborer avec exactitude, étant donné que les statistiques n'étaient pas ce qu'elles sont aujourd'hui », ce qui fait que « ces éléments d'informations n'étaient pas aussi précis en 2012 », a-t-il avancé.

Le ministère a conclu en nous recommandant de nous rapprocher de la Senelec pour des précisions supplémentaires, estimant que les chiffres de la société d'électricité « ne sont pas loin de la réalité ».

Comment expliquer les performances de production électrique au Sénégal entre 2012 et 2022 ?

Africa Check a sollicité sur cette question le Sénégalais Alioune Badara Camara, consultant en énergie. Parmi les facteurs ayant positivement impacté la croissance de la production d'électricité, M. Camara a énuméré « la libéralisation du secteur de l'énergie, l'investissement massif du secteur privé - PPP (partenariats public privé), les stratégies mises en place telles que le mix énergétique ou le "gas to power" (la transformation du gaz en électricité), ou encore l'augmentation de la part des énergies renouvelables (hydraulique, solaire, éolien) ».

Le parc éolien Taiba Ndiaye (23 octobre 2019), dans l'ouest du Sénégal, conçu pour produire de l'électricité pendant au moins 20 ans grâce à ses 46 turbines éoliennes. ADRIEN BARBIER / AFP
Cette photo prise le 23 octobre 2019 montre les éoliennes du parc éolien Taiba Ndiaye, dans l'ouest du Sénégal, conçu pour produire de l'électricité pendant au moins 20 ans grâce à ses 46 turbines éoliennes. 


Malick Ndaw, qui est journaliste et consultant sur les questions d'énergie, a également relevé l’option du mix énergétique, introduit avec la mise en œuvre de la LPDSE. Cette option a valu au Sénégal « un renforcement précédent de la puissance électrique installée », a expliqué M. Ndaw à Africa Check. 

Autrement dit, « l’intégration et le développement des énergies propres telles que le solaire, l’éolienne, voire l’hydroélectricité (barrage de Manantali), à côté des énergies fossiles comme le pétrole, ont permis à la Senelec de renforcer son parc de production électrique. Les perspectives du gaz naturel, dont les découvertes sont importantes, sont parties intégrantes de la politique du mix énergétique en cours de mise en œuvre », a poursuivi Malick Ndaw.

Conclusion : la comparaison de Macky Sall est erronée

Le président sénégalais Macky Sall a affirmé que la capacité de production d’électricité de son pays est passée de 500 MW à 1 350 MW de 2012 (quand il est arrivé au pouvoir) à 2022.

Les données de la Senelec, la société sénégalaise d’électricité, montrent que le pays enregistrait en 2012 une capacité de production d’électricité de 854,5 MW. 

Le ministère de l’Énergie, qui ne dispose pas de données pour 2012, a recommandé de se baser sur ces données fournies par la Senelec, qu’elle estime « plus proches de la réalité ».

Fin août 2022, la Senelec a estimé sa capacité de production d’électricité à 1 787,41 MW.

En conséquence, la déclaration du président sénégalais est erronée.

  • 1Le MWc, mégawatt crête, correspond à la puissance maximale d'une installation, c'est-à-dire sa production en conditions optimales.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique