Retour sur Africa Check

Certaines de ces photos n'ont aucun lien avec les inondations d'avril 2022 à Durban

Durban, ville située dans l’Est de l’Afrique du Sud, a été frappée en avril 2022 par de terribles inondations qui ont causé plus d’une centaine de morts. C’est dans ce contexte que circulent des images (1,2,3) sur les réseaux sociaux qui prétendent montrer les dégâts de cette catastrophe. 

Capture d'écran de la publication

Images mises hors contexte

Parmi les images censées montrer les ravages causés par l’envahissement des eaux, certaines sont antérieures à l'événement auquel elles sont rapportées. C’est le cas de ces trois images (1,2,3) montrant des voitures submergées. Elles ont été prises en octobre 2017 et donnent à voir « des véhicules coincés dans des eaux de pluie élevées à Prospecton Road, au sud de Durban », selon la légende visible sur une des photos publiées par le média sud-africain Times Live.

De même, cette image, n’a aucun lien avec les inondations d'avril 2022 à Durban. Il s’agit d’une photo de la Présidence malgache datant de 2015. On la retrouve notamment dans cet article d’un site d’informations malgache traitant des inondations qui avait touché la capitale Antananarivo.

Quant à cette autre image montrant une maison côtière endommagée, elle illustre cet article de la BBC datant de 2019 et traitant des dégâts des inondations dans la ville de Durban dans la même période.

Images authentiques

Cette image montrant un groupe de personnes consternées, montre une famille endeuillée par la perte de ses membres durant ces inondations d'avril 2022 à Durban. Il en est de même pour cette image qui  montre un logement détruit par les coulées de boue.

Celle-ci  donne à voir l'effondrement d’une route menant au marché agricole et artisanal de Shongweni (Durban) et cette autre, partagée sur Twitter par un internaute et reprise dans cet article de la BBC, est celle d’une route qui s’est effondrée dans la station balnéaire de Umdloti, au nord de Durban. 

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique

Fermez et continuez à lire

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique