Retour en Africa Check

Ces images d’églises profanées n’ont pas été prises en RDC

En République Démocratique du Congo, les chefs des confessions religieuses chargés de désigner le président de la Commission électorale nationale  n’ont toujours pas trouvé un consensus ce qui a entraîné des attaques d’édifices catholiques dans le pays.

C’est ainsi que sur Facebook, ces publications (1, 2) prétendent montrer des images de profanation d’églises catholiques à Mbuji-Mayi, dans le Centre de la République démocratique du Congo (RDC).

Capture d'écran de la publication

Images mises hors contexte

Une recherche inversée d'images procédée à partir de cette photo sur laquelle on voit un portrait de la Vierge Marie dans un local visiblement bombardé, renseigne qu’elle a été prise en septembre 2012 en Syrie. Elle montre l'église Al-Zinar, de Homs, endommagée lors des combats entre rebelles et forces gouvernementales. 

Cette deuxième image sur laquelle on voit une statue de la Vierge Marie renversée, illustre cet article datant de 2017 du site d’informations religieuses la croix Africa. Selon la légende, elle montre « Une photo de la vierge Marie profanée dans l'église Saint Dominique de Kinshasa ». La même information est reprise dans cet article qui propose un autre angle de prise de vue de la même image. 

La troisième image, sur laquelle on voit des ossements, a été prise en 2003 au Rwanda en 2003 au Rwanda. Elle montre « ​​​​Le sol de l'église de Ntarama, à environ 40 kilomètres au sud de Kigali, au Rwanda, où des milliers de personnes ont été tuées lors du génocide de 1994 ». 

Quant à la dernière image, celle d’une statue brisée, elle a été prise en 2016 à Lyon (France). Elle montre, comme nous pouvons le voir dans ce reportage de France 3 ( 01mn 36s ), la statue de Saint-Joseph qui a été vandalisée à l’église Saint-Pothin. 

Aidez-nous à retrouver des images authentiques

Plusieurs articles ont fait état de cas de profanation du diocèse de Mbuji Maji, dénoncés par Mgr Bernard-Emmanuel Kasanda Mulenga.

Cependant, nous n'avons retrouvé aucune image témoignant de ces attaques. Si vous trouvez des images authentiques, nous vous saurons gré de nous les envoyer aux adresses [email protected] et [email protected].

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters