Retour en Africa Check

Ces photos d’animaux calcinés ne datent pas de l'incendie qui ravage l'Amazonie

Sur Facebook, la page Sin Censura Cihuatlan a partagé, le 22 août 2019, des photos d’animaux morts, calcinés.

La légende qui accompagne cette publication est : « Dernières images des incendies en Amazonie ».

Mais ces photographies d’animaux morts n’ont pas été prises lors de l’incendie qui continue de ravager l’Amazonie.

 

1 -


Cette image, sur laquelle on peine à identifier l’animal brûlé, figure dans un article du site argentin viapais.com, publié en janvier 2018 et intitulé Ils organisent une collecte pour les animaux touchés par les incendies à Mendoza.



 

2 -


Cette autre image, si elle n’est pas datée, a été publiée dans un article du site latercera.com qui date de mars 2019. L’article en question fait état d'animaux morts dans l'incendie de forêt qui a touché la commune de Cochrane au Sud du Chili.



 

3 -


Cette photo illustre un article publié en août 2006 par le site du journal espagnol El Pais. Il s'agit d'un troupeau de chevaux sauvages brûlés par un incendie de forêt en Espagne, à Pontevedra.



 

4 -


Celle-ci apparaissait déjà dans un article du site La Nacion datant de mai 2016. L’article évoque un incendie qui avait eu lieu dans le parc national de Guanacaste au Costa Rica.



 

5 -


La photo ci-dessus figure dans un article sur les conséquences des incendies forestières. L'article en question a été publié en mai 2016 par le blog Fenomeno El Niño.



 

6 -


La sixième photo figure dans un article publié, en mai 2019 par Noticias, alertant sur un incendie qui a eu lieu à San Lorenzo Choapam, au Mexique.



–  Az Momar Lô (27.08.2019)

 

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters