Retour en Africa Check

Ces photos ont été prises en 2020 en Côte d'Ivoire et non en Guinée

Sur Facebook, cette publication de la page YziNews datée de mai 2021 et largement relayée (1,2,3) indique que des ressortissants burkinabé sont « persécutés » en Guinée Conakry. 

« Cela fait six ans que les Burkinabés souffrent en Guinée Conakry. Les autorités guinéennes arrachent nos téléphones, argent, habits, or. Tu fais un commerce, on brûle ton magasin s'ils savent que tu es Burkinabè (…) », lit-on à travers la légende de la publication qui  intervient dans un contexte où perdure depuis plusieurs années un conflit entre les exploitants illégaux d’or venus du Burkina Faso et les autorités guinéennes.

Capture d'écran de la publication

Images prises en Côte d’Ivoire

En procédant à une recherche d'image inversée, nous avons pu constater que ces photos ne sont pas récentes, comme le fait croire la publication. Par exemple, dans cette publication  Facebook datée de septembre 2020, les mêmes images de la publication que nous vérifions montrent des saccages à Macenta, en Guinée. 

A vrai dire, ces images n’ont rien à voir avec la Guinée. Elles ont été publiées sur Facebook le 14 septembre 2020 par la Brigade de répression des infractions au Code Minier en Côte d'Ivoire (BRICM). Elles montrent du matériel détruit lors d’« opérations de répression du 24 août au 4 septembre 2020 dans la région du Hambol précisément dans les départements de Katiola et Dabakala » (dans le centre nord de la Côte d’Ivoire), tel qu’indiqué dans la légende. 

Nous avons tenté de joindre le Ministère des Mines et de la géologie pour plus de détails, mais nos sollicitations sont restées sans réponse. Cet article sera mis à jour dès que nous aurons une réponse.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters