Retour en Africa Check

Cette image ne montre pas des moutons en vente au pied de la Tour Eiffel

A l’occasion de la célébration de l’Eid-el Kebir, par la communauté musulmane, le site d’informations sénégalais Leral.net a publié un article, partagé  Facebook, intitulé : « Tabaski 2021 : la ville de Paris transformée en daral (foirail) ».

Illustrée par la photo d’un troupeau de moutons au pied de la Tour Eiffel, la légende renseigne qu’ « à quelques jours de la fête de la Tabaski (Aïd el Kabir), des bergers algériens ont poussé les limites du désordre et de l’indiscipline jusqu’à déambuler paisiblement avec leurs moutons sur les trottoirs de Paris » (Sic).

Le site sénégalais Le Messager a également rapporté les mêmes faits. Tout comme les pages Facebook People TV et Lii Doyna War.

Capture d'écran de la publication

Source de la publication

Dans sa publication, Leral.net a indiqué que c’est le quotidien sénégalais Le Témoin qui est la source de l’information. Dans la parution du Témoin du 14 juillet 2021, à la page 2, nous retrouvons le texte repris par Leral.net sous le titre : « Immigration de pagaille - Des vendeurs de moutons en plein centre de Paris ».

Contacté par Africa Check, Pape Ndiaye auteur de l’article dit l’avoir écrit à partir d’une vidéo qu’il a reçue via l’application de messagerie WhatsApp. Dans ses explications, le journaliste dit avoir voulu mettre en exergue, avec humour,  « l’immigration de pagaille qui sévit dans la ville de Paris ». Mais qu’en est-il réellement de ces images. 

Image et vidéo mises hors contexte

Sur la vidéo que Pape Ndiaye nous a fait parvenir et que nous retrouvons sur Tik Tok publiée depuis le 12 mai 2021, nous pouvons lire « livraison de moutons dans le 93 à Aubervilliers ».   La scène montre bien un groupe de moutons filant dans les rues d’une ville. « C’est des moutons pour l'Aid, une livraison spéciale », commente la voix sur la vidéo.

Une recherche inversée d’image faite à partir d’une capture d’écran de cette vidéo renseigne qu’elle a été mise en ligne en 2018 puis supprimée par l’euro député Dominique Bilde qui fustigeait l'abattage de moutons pour l'Aïd-el Fitr, marquant la fin du ramadan. En réalité, cette vidéo ne montre pas des moutons destinés à l’abattage pour l’Eid encore moins « des bergers algériens » traînant leur troupeaux dans les villes de Paris. 

Comme nous pouvons le constater dans cet article du Parisien, la vidéo donne à voir un déplacement appelé « pâturage en parcours libre » de la coopérative des Bergers urbains,  « spécialistes de la transhumance et du pâturage en parcours en milieu urbain ». 

Contacté par Africa Check,  Guillaume Leterrier, porteur du projet les Bergers urbains, confirme que cette vidéo n’a rien à voir avec une quelconque fête religieuse.  « Je ne suis pas Algérien, je ne vends pas les moutons pour l'Aïd, moins que pour Pâques. (...)  Nous vivons essentiellement des pâturages urbains. Je suis surveillé et déclaré dans tous mes déplacements auprès des services de police, de chaque municipalité et de la préfecture ».

En outre, l’image des moutons au pied de la Tour Eiffel illustrant la publication de leral.net sur Facebook n’a aussi aucun rapport  avec la Tabaski. Elle a été prise en 2019 et montre L’arrivée de la Transhumance du Grand Paris, « un festival itinérant écologique, agricole et culturel », au Trocadéro, à Paris. 

Dans ce guide pratique du Ministère français de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, nous retrouvons les modalités d’encadrement et de l’abattage durant la fête de l'Aïd-el Kebir, notamment l’organisation de la vente de moutons qui exige la mise en place de marchés en vif. 

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters