Retour en Africa Check

Cette image ne montre pas une manifestation contre la hausse des prix du carburant en Allemagne

Cette image publiée sur Facebook en 2018 est présentée comme montrant des véhicules abandonnés par leurs propriétaires en Allemagne à cause d'une hausse des prix du carburant. La même histoire a été rapportée à travers cette publication datant de juillet 2021. Sur la publication, on peut ainsi lire : « En Allemagne, le gouvernement a augmenté le prix du carburant. En seulement une heure, les gens ont abandonné leurs voitures dans les rues et les avenues et ils ont été à pied à la maison. Plus d'un million de véhicules abandonnés. Ils ont dû baisser le prix » (...).

Capture d'écran de la publication

Embouteillage en Chine en 2012

La recherche inversée d’image révèle que cette photo n’est pas récente et n’a pas été prise en Allemagne. Elle montre plutôt des embouteillages en Chine, en 2012. On retrouve cette photo sur le site de la banque d’images de alamy.com, suivie de cette légende : « des vacanciers chinois se reposent à côté de leurs voitures alors qu'ils attendent dans une longue file d'attente due à un embouteillage sur une autoroute pendant la fête de la mi-automne et la fête nationale dans la ville de Shenzhen, dans la province du Guangdong, dans le Sud de la Chine, le 30 septembre 2012 ».

Cet événement a été rapporté par certains médias, comme Le Point qui informe dans cet article que « pour éviter de trop longues queues aux péages, le ministère des Transports avait décidé de laisser les autoroutes gratuites durant les deux premiers jours de congé. (...) À six heures du matin dimanche, plus de 17 000 voitures avaient déjà été enregistrées au départ d'une des dix-sept autoroutes qui relient la capitale au nord ».

Il convient toutefois de préciser que, même si cette image n’a aucun rapport avec l’Allemagne, il y a bien eu une hausse des prix du carburant dans ce pays. Selon un article du média France Bleu daté d'octobre 2021 « les carburants n'ont jamais été aussi chers en Allemagne depuis huit ans ».

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters