Retour sur Africa Check

Cette photo montre plutôt des migrants africains à la frontière Maroc-Espagne

Sur Facebook, la page Média Actualités a publié ces images qui prétendent montrer le massacre d'Africains qui ont quitté l’Ukraine pour rejoindre l’Espagne. Cette publication intervient dans un contexte où des ressortissants africains disent être victimes de racisme en pleine guerre en Ukraine

Capture d'écran de la publication

Des images mises hors contexte

Une recherche inversée d’image permet de voir que toutes les quatre photos n’ont aucun lien avec l’Ukraine. Elles ont toutes été prises au début du mois de mars 2022, lorsque des migrants africains ont essayé d’escalader les clôtures de barbelés à Melilla pour entrer en Espagne. 

La première image montrant un homme noir, le visage ensanglanté, peut être aperçu dans ce reportage traitant du sujet. Il s’agit d’un migrant blessé lors de l’escalade. L’image de la même personne, prise dans un angle différent, illustre cet article du site Infomigrants. 

La deuxième image, celle de policiers derrière une barrière, illustre aussi un article du média suisse Le Matin sur ce périple des migrants. Prise par l’AFP, elle montre des agents de la gendarmerie espagnole regroupés autour de la haute barrière qui sépare l’enclave de Melilla du territoire marocain.

La troisième image s’inscrit dans le même contexte que les deux premières. Elle est utilisée dans cet article du site marocain le360. 

La quatrième photo, celle de migrants au sol, illustre aussi cet article de  L’Express  sur l’arrivée de migrants dans l’enclave de Melilla.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique