Retour en Africa Check

Cette vidéo n'a pas été filmée en RDC mais en Turquie

« RD Congo : Révolté parce qu'il n'a pas reçu son salaire, un chauffeur détruit des camions de la société avec laquelle il travaille. Au Congo, ils ont fini avec la chinoiserie », lit-on à travers cette publication sur Facebook qui donne à voir la destruction de camions par un individu au volant d’une pelleteuse. 

Capture d'écran de la publication

Vidéo filmée en Turquie

Les résultats de la recherche inversée d’image d’une capture de la vidéo renseignent qu’elle n’a pas été filmée au Congo, tel indiqué dans la publication.

Notamment partagée sur Twitter, la scène a d’abord fait l’objet de plusieurs articles de la presse turque (1,2,3) – dont l’agence de presse Anadolu.

Anadolu affirme qu’il s’agit d’un ouvrier – employé dans une mine à charbon dans la province de Sirnak (au Sud de la Turquie) – qui a détruit les camions de son employeur parce qu’il n’a pas été payé. 

A la suite de ces articles, l’auteur de ces saccages, soulignant que ces véhicules lui appartenaient, a tenu à apporter des précisions.  

« Le 15 août 2021, j'ai endommagé 5 machines de construction appartenant à la société minière. À la suite de la discussion verbale que j'ai eue avec les partenaires de l'entreprise, j'ai endommagé 5 véhicules qui m'appartenaient au sein de l'entreprise. Il ne s'agit pas de créances et de dettes, ni entre le travailleur et l'employeur, comme en témoignent les médias. C'est juste arrivé à la suite d'une dispute verbale que j'ai eue avec mes partenaires. Mes partenaires et moi avons réglé l'affaire entre nous. Il n'y a aucune animosité entre nous. J'ai payé tous les dommages moi-même », lit-on dans ce texte relayé par Sputnik Turquie ou encore le média turc Hürriyet.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters