Retour en Africa Check

Covid-19: cette « offre gratuite » de Netflix est fausse

A cette date, plus de 2 milliards de personnes sont confinées chez elles dans plusieurs pays du monde pour limiter la propagation de l’infection au nouveau coronavirus.

Une situation qui pousse certaines structures comme Fnac ou encore Unesco à mettre à la disposition des internautes des services gratuits.


Toutefois, certaines offres semblent relever de l'arnaque. Il en est ainsi de  cette publication sur Facebook d’un internaute, ou encore celle-là.

Sur WhatsApp, le même message qui est largement relayé, avec un lien sur lequel il faut cliquer pour accéder à l’offre.


Pourquoi c’est faux


En cliquant sur le lien qui est partagé, l’internaute est d’emblée invité à envoyer cette publication à 5 de ses contacts WhatsApp, pour débloquer l’offre.

Sur Twitter, certains utilisateurs attiraient l’attention de la plateforme de diffusion pour un démenti face à l’information comme on peut le voir sur ce tweet.

Contacté par Africa Check, un porte parole de Netflix a assuré qu'il s'agit bien d'une fausse offre, précisant que le message ne vient de l'entreprise américaine.

Une arnaque


Selon Mountaga Cissé, blogueur et formateur aux nouveaux médias, il y a un risque de vol de données personnelles qu'encourent les utilisateurs qui ouvrent ce genre de message.

« Je pense que ce qui doit attirer l'attention des gens en premier lieu c'est l'url, l'adresse du site. Toutes les grandes plateformes ont une url unique, pas des adresses avec des noms de pays », souligne t-il, indiquant que l’utilisateur peut toujours dans une pareille situation, faire sa petite recherche pour voir si des médias en parlent.

Si toutefois l’utilisateur ouvre le lien, il court le risque qu’un cheval de Troie s'installe automatiquement sur son appareil. « C'est un code qui s'installe furtivement sur l'appareil de l'utilisateur (téléphone ou ordinateur). Le cheval de Troie peut permettre plus tard l'activation du micro, de la caméra et l'accès à des données personnelles à distance », explique M. Cissé. Il précise néanmoins qu’un antivirus peut détecter, bloquer ou supprimer ce genre d’attaque.

« Si on maintient aussi son téléphone et ses applications à jour, on court moins de risque d’avoir des chevaux de Troie ou autres logiciels malveillants », conseille-t-il.

– Dieynaba Thiombane

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters