Retour sur Africa Check

Faux, ce lion n'a pas été filmé au parc zoologique de Hann (Sénégal)

Sur Facebook, cette publication du 6 janvier 2022 montre un lion amaigri et prétend que la photo a été prise au parc zoologique de Hann, une réserve naturelle du Sénégal située à Dakar. 

Cette autre publication qui relaie une capture d’écran d’un post de la page Stop contre l’incivisme au Sénégal suggère la même chose. « A  quoi bon faire payer des billets d'entrée si les animaux en retour ne bénéficient pas des retombées. Il va falloir que la direction du parc, de même que le ministère de l’environnement prennent les mesures nécessaires idoines afin que les animaux soient mieux traités », lit-on.

La publication de la page Stop à l’incivisme au Sénégal a depuis été supprimée. La page a d'ailleurs présenté ses excuses assurant que la publication supprimée était tronquée, sans pour autant préciser où la photo a été prise. 

Capture d'écran de la publication

Image prise au Soudan

Nous avons contacté le parc zoologique de Hann, à travers sa page Facebook, qui nous assure que cette photo n’a pas été prise au parc. Par ailleurs, notre interlocuteur précise que ce n’est pas la première fois qu’ils sont interpellés sur cette photo, indiquant qu'elle aurait été prise au Soudan. Avec la technique de recherche inversée d’image qui permet de retrouver les occurrences d’une image sur Internet, nous retrouvons la photo de ce lion affamé sur plusieurs autres sites (1,2,3 ), notamment dans cet article des Observateurs de France 24 datant du 21 janvier 2020.

Mobilisation internationale pour 5 lions malades et affamés dans un zoo de Khartoum au #Soudan. Alors que l'un des fauves est mort dans d'atroces souffrances, la Fondation #30millionsdamis lance un cri d'alarme pour sauver ces animaux ! #Sudananimalrescuehttps://t.co/1pmDSkAgOi

— Fondation 30 Millions d'Amis (@30millionsdamis) January 21, 2020

Dans l’article, on explique que la photo a été prise dans un parc à Khartoum (Soudan) en janvier 2020 par Osman Salih, un observateur de France 24. D’ailleurs le hashtag #Sudananimalrescue avait été lancé pour aider à secourir des lions malades et affamés dans un zoo de Khartoum au Soudan. Cela avait suscité beaucoup d'émoi de la part d’internautes. 

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique