Retour en Africa Check

Faux, ce texte ne rapporte pas les « derniers mots de Steve Jobs »

« En ce moment, allongé sur mon lit d’hôpital, et me rappelant toute ma vie, je me rends compte que toute la reconnaissance et la richesse dans laquelle j’ai pris tant de fierté, a pâli et est devenue insignifiante face à la mort imminente », lit-on à travers cette publication, largement relayée sur Facebook (1,2,3,4). Elle prétend rapporter « les derniers mots de Steve Jobs » sur son lit d’hôpital.

Totalisant plus de 100 partages, elle est illustrée par un photomontage sur lequel on aperçoit tout en noir le co-fondateur de la marque Apple, debout et soutenu par un homme. D’après le post, le défunt milliardaire américain, décédé en 2011 à l’âge de 56 ans d’un cancer du pancréas, aurait dressé avant son dernier souffle un triste bilan de sa vie. Entre 2016 et 2020, le même texte avait aussi été publié sur Facebook (1,2).

Capture d'écran de la publication

Fausse histoire

En procédant à une recherche par mots clés, nous avons découvert que cette histoire a été partagée pour la première fois sur ce blog, en novembre 2015. L’auteur de ce blog y indique en anglais que ces mots lui ont été envoyés au nom de Steve Jobs « mais en l'absence de toute source ferme, ils ne peuvent être attribués à M. Jobs ».

De plus, contrairement à ce qui est affirmé dans le post ci-dessus, Steve Jobs n’est pas mort sur un lit d’hôpital, mais dans sa maison, à Palo Alto (Californie), même si la photo d’illustration est authentique et a été prise en août 2011 devant la maison du défunt en Californie, quelques semaines avant son décès.

Africa Check a retrouvé grâce à l’outil Archive.today un hommage prononcé lors des obsèques de Steve Jobs par sa sœur Mona Simpson et publié dans le New York Times le 30 octobre 2011.

Né le 24 février 1955 et mort le 5 octobre 2011, Steve Jobs était un entrepreneur et informaticien américain, cofondateur (en 1976) d’Apple, la célèbre marque à la pomme. En 2011 au moment de sa mort, il était considéré comme la 34e fortune américaine.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters