Retour en Africa Check

Faux, ces photos ne montrent pas des armes livrées par la France à Boko Haram

Sur Facebook, cette publication datée du 5 janvier 2021, et partagée plus d’un millier de fois, prétend montrer un « conteneur rempli d'armes arrêté par les douanes nigérianes à destination de Boko Haram ». La publication reprise ici est illustrée par une série de quatre photos, les trois montrant des hommes en tenue de douane inspectant et répertoriant des sacs et des armes.

Selon l’auteur du post, c’est la « France qui fournit ces armes aux terroristes de Boko Haram ».

 

Capture d'écran de la publication
Capture d'écran de la publication.

 

Des armes en provenance de la Turquie

En procédant à une recherche inversée d’image, une technique permettant de retrouver les occurrences d’une image sur Internet, nous avons découvert que les photos sont bien authentiques mais ont été rapportées dans un faux contexte.

Dans les faits, les trois images datent de mai 2017 et montrent des agents de la douane nigériane lors d’une saisie d’une « grande quantité de fusils à pompe dissimulés dans du ciment » au port de Tincan Island, à Lagos, tel que l'indique ce communiqué de la douane nigériane.

Le Vanguard, un média nigérian, avait rapporté que ces armes provenaient de la Turquie.

« Selon Monday Abueh, le contrôleur adjoint des douanes, les fusils ont été fabriqués aux États-Unis et en Italie mais ont été importés de Turquie et ont été dissimulés dans un conteneur de 20 pieds », avait précisé le Turkish Minute, un site d’information turc, dans un article daté de mai 2017.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.