Retour en Africa Check

Faux, cet homme n'a pas été le premier à traduire le Coran en français

« Son visage ne vous dit rien. Eh bien, cet homme a été le premier à avoir traduit le Saint Coran en français, son nom, Muhammad Hamidullah », rapporte cette publication de la page Senepeople.tv sur Facebook.

Également partagée par d’autres internautes (1, 2, 3), le post est illustré par une photographie en noir et blanc présentant un homme avec une moustache et une barbe. Il est décrit comme étant « un érudit, théologien et chercheur musulman, diplômé en Droit musulman international et Docteur en Philosophie et en Lettres » qui serait mort en 2002 à l’âge de 94 ans.  

« Plus de 40 000 personnes en France se sont converties à l'Islam pendant le demi-siècle où il a vécu », écrit l'auteur de la publication.

Capture d'écran de la publication

Image vraie, histoire partiellement fausse

Cette photographie montre bien Muhammad Hamidullah, tel indiqué dans la publication. Nous retrouvons la photo dans cet article du site Oumma.com, daté du 19 décembre 2002 qui annonce son décès. La même image sert d’illustration à cette note publiée par Shacity.fr

Toutefois, contrairement à ce qui est rapporté dans la publication ci-dessus, Muhammad Hamidullah n’a pas été le premier à traduire le Coran en français. Les premières traductions du coran en langue française datent du 17ème siècle comme il est précisé dans ce document.  La plus ancienne traduction française du Coran est l’œuvre du consul de France à Alexandrie, André du Ryer, en 1647.

Par ailleurs, il n y a aucun moyen de vérifier que 40 000 personnes se sont converties à l’Islam grâce à Muhammad Hamidullah, même s’il est considéré comme une figure influente de l’Islam en France.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters