Retour en Africa Check

« Je n’avais pas d’éducation, (…). J’ai survécu aux guerres (…) » ? Sadio Mané n’a jamais tenu ces propos

Sadio Mané : « Pourquoi voudrais-je dix Ferraris, vingt montres en diamants, ou deux avions ? Que feront ces objets pour moi et pour le monde ? J'ai eu faim, et j’ai dû travailler sur le terrain; j'ai survécu aux guerres, joué au football pieds nus, je n'avais pas d'éducation et beaucoup d'autres choses, mais aujourd'hui avec ce que je gagne grâce au football, je peux aider mon peuple. J'ai construit des écoles, un stade, nous fournissons des vêtements, des chaussures, de la nourriture pour les personnes qui sont dans une extrême pauvreté. En outre, je donne 70 euros par mois à toutes les personnes d'une région très pauvre du Sénégal ce qui contribuent à l'économie familiale.
Je n'ai pas besoin d'afficher des voitures de luxe, des maisons de luxe, des voyages et encore moins d'avions ; je préfère que les miens reçoivent un peu de ce que la vie m'a donné ».



 

En l’espace de quelques semaines, ce texte est vite devenu viral sur les réseaux sociaux. Partagée des milliers de fois en anglais et en espagnol,  sur Facebook ou Twitter, dans des forums sportifs ou religieux, la publication est censée montrer l’étendue de la modestie du footballeur, Sadio Mané, international sénégalais qui évolue à Liverpool, un club anglais. Mais d’après le joueur, c’est une histoire créée de toutes pièces.



L’origine du texte difficile à trouver


Nous n’avons pas été en mesure de déterminer l’origine du texte, nos recherches nous renvoyant chaque fois à la même publication partagée par différents sites. Alors nous avons entrepris de contacter Sadio Mané, par le billet du journaliste sportif Bacary Cissé qui est par ailleurs membre du pôle communication du joueur, pour en savoir un peu plus.

« Je n’ai jamais tenu de tels propos », a confié à Africa Check l'attaquant de Liverpool au téléphone.

Contrairement à ce qui se raconte, Sadio Mané a bien fait des études au moins jusqu'au collège, n’a pas survécu à des guerres, et même s’il œuvre dans le social, il nie catégoriquement être l’auteur de ces propos qui sont en fait un canular.

Dieynaba Thiombane (17-10-2019)

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters