Retour sur Africa Check

La suppression du franc CFA par la Guinée équatoriale est un canular

« Le président Obiang Nguéma, a mis fin à la monnaie commune africaine et a fixé une date pour l’introduction de la nouvelle monnaie nationale appelée MAL... L’annonce officielle de la mesure sera faite dans les prochains jours ».

Au Sénégal, cette rumeur a été relayée par plusieurs sites d’informations dont emedia.sn, leral.net, senemedia.com.



La nouvelle a été également partagée sur Facebook. Mais il s'agit d'un canular.

« Fake news relancée à intervalles réguliers »


Africa Check a tenté de joindre la cellule de communication de la présidence équato-guinéenne. Nos appels et messages n’ont toujours pas obtenu de réponses.

Nous avons contacté le secrétariat de l’ambassade de la Guinée équatoriale à Dakar. La représentation diplomatique a indiqué n’avoir reçu aucune notification officielle allant dans le sens d’une prochaine suppression du franc CFA en Guinée équatoriale : « Ce n’est pas vrai, l’information n’est pas vérifiée. Cela apparait chaque année », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, l’ambassade de la Guinée équatoriale en France, que nous avons aussi contactée, a démenti cette rumeur avec plus de fermeté : « Cela est totalement FAUX. Il s’agit d’une fake news déjà démentie qui circule depuis plusieurs mois et qui est relancée à intervalles réguliers sur le net ».

En effet, ce n’est pas la première fois que des médias, très souvent des sites internet, annoncent que la Guinée équatoriale, dirigée par Teodoro Obiang Nguema, est sur le point de supprimer le franc CFA.

A titre d’exemple, le canular avait déjà surgi en septembre 2018 et, plus récemment, en avril 2019.

–  Azil Momar Lô (11.09.2019)

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique

Fermez et continuez à lire

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique