Retour en Africa Check

L’histoire qui accompagne cette image est fausse

Une publication Facebook, datée du 21 août 2020 sur la page First magazine, montre une photo censée illustrer l’histoire d’un « immigré africain » qui aurait « trouvé une enveloppe de 4 350 euros en Espagne » avant de la remettre à la police.



Plusieurs autres comptes sur Twitter (1, 2) et sur Facebook (1,2,3,4,5,6,) dont le site Senego et ci.opera.news ont republié la même « histoire » avec la même photo.

Sur la photo, on peut voir, un drapeau espagnol en arrière-plan. Une policière et un homme noir sont mis en premier plan, tenant chacun une extrémité d’une enveloppe.

Mais, en nous appuyant sur une recherche d’image inversée et des explications obtenues de la police espagnole, nous avons pu trouver la vraie version de l’histoire en rapport avec cette photo.

Une photo authentique mais un récit détourné


Nous avons retrouvé la photo dans cet article du site ABC España, publié le 14 août 2020. Il est intitulé « Recupera 4 350 euros que perdió tras regresar del estado de alarma a Valencia ». (Traduction : Il récupère 4 350 euros qu'il a perdus après son retour de l'état d'urgence à Valence).

Ainsi, contrairement à ce qui est rapporté dans la publication Facebook ci-dessus, l’article du site espagnol rapporte qu’« un homme parti travailler en France a récupéré 4 350 euros qu'il avait perdus en octobre 2019 après avoir pu rentrer à Valence à la fin de l'état d’urgence pour le coronavirus ».

Sur la légende de la photo qui accompagne cet article, il est d’ailleurs mentionné qu’ « un agent remet l'argent à l'homme qui l'a perdu ».

« Il a eu la chance qu'un inconnu ait livré l'argent au poste de police », précise le texte sans donner de détails sur les identités des personnes concernées.

L’homme sur la photo est le propriétaire de l’argent, pas celui qui l'a retrouvé


Africa Check est entré en contact avec le bureau de presse et de relations publiques de la police de la Communauté de Valence (Espagne) qui confirme la version retrouvée sur le site de ABC España.

Dans une réponse par courrier électronique, la police nous explique que « les faits liés à la photo n’ont rien à voir avec le récit diffusé sur les réseaux sociaux ».

Dans ce communiqué qui nous a été transmis, il est indiqué que : « la police nationale remet 4 350 euros à son propriétaire qui les a perdus il y a 10 mois. L'argent a été remis par un citoyen au commissariat de police. Le propriétaire de l'argent était localisé en France, grâce à une plainte et ses empreintes digitales ».

Selon la police espagnole, « la personne qui apparaît sur la photo recevant une enveloppe est un ressortissant sénégalais. Il est le propriétaire de l'argent rendu par la police nationale ».

Quant à l’identité de la personne qui a trouvé l'argent, la police nous a précisé qu’ « il voulait rester anonyme et ne faire divulguer aucune information à son sujet ».

L’historique des faits racontée par la police


« Les événements ont eu lieu en octobre 2019, lorsqu'un citoyen a remis au commissariat de Valence un sac en plastique fermé contenant une enveloppe en papier déchirée à l'intérieur de laquelle se trouvait une grande quantité de billets de banque, d'un montant de 4 350 euros ».

« Afin de localiser le propriétaire de l'argent, une enquête a été ouverte par la police, à la suite d'une plainte déposée en octobre 2019 dans ces mêmes locaux par un homme qui avait perdu une grosse somme d'argent, après avoir demandé un prêt de 5 200 euros ».

« En plus de la plainte, une empreinte digitale a été trouvée sur l'enveloppe d'argent, qui appartenait au même homme qui avait déposé la plainte pour perte d'argent, alors cette personne a été retrouvée ».

« L'homme a finalement été localisé en France, car il travaillait dans ce pays et il a fallu attendre la fin de l'état d'urgence, lorsqu'il a pu se rendre en Espagne pour récupérer son argent […] ».

– Souleymane Diassy

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters