Retour sur Africa Check

Mali : cette vidéo n'a pas été prise lors de la manifestation contre les sanctions de la Cedeao

Le vendredi 14 janvier 2022, de nombreux Maliens se sont donnés rendez-vous place de l’Indépendance à Bamakopour protester contre les sanctions « très dures » de la CEDEAOla Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest, qui place le Mali sous embargo à la suite de la décision de la junte militaire qui dirige le pays depuis août 2020 de prolonger la transition. 

C’est dans ce contexte que cette vidéo  de la page Libération Sénégal Online montrant des milliers de personnes dans un stade a été publiée sur Facebook (1,2,3,4) indiquant qu’il s’agit de « la grande mobilisation des maliens » contre les sanctions de la CEDEAO.

Capture d'écran de la publication

Maouloud 2021 au stade du 26 mars de Bamako

En observant la séquence qui dure 30 secondes, on s’aperçoit qu’elle a été publiée sur TikTok. On remarque notamment le nom du compte qui l’a mise en ligne :  @doumarnonl. En effectuant une recherche de ce nom sur TikTok, nous retrouvons le compte et la vidéo. Contrairement à l’information véhiculée sur les différentes publications que nous vérifions, celle-ci n’a aucun rapport avec les protestations des Maliens contres les décisions prises par la CEDEAO.

En réalité, la vidéo a été mise en ligne depuis le 25 octobre 2021 et fait partie d’une série de vidéos ( 1,2 ) sur la célébration du Maouloud (naissance du prophète de l’Islam) par des Maliens au stade du 26 mars à Bamako.

Nous n’avons pas pu entrer en contact avec l’utilisateur qui l’a mise en ligne sur TikTok parce que sa messagerie n'est pas active. Néanmoins, le journaliste malien Malick Konaté a indiqué à Africa Check que la vidéo a effectivement été filmée lors de la célébration du Maouloud au Mali. Il explique qu'à la fin de  cette vidéo on voit notamment « un homme portant l’uniforme de Chérif Ousmane Madani Haïdara, guide spirituel de l’association islamique Ançar Dine ». 

Nous avons contacté la Fédération Ançar-Dine internationale qui nous a indiqué que « cette vidéo est belle et bien une vidéo de la célébration de la Maouloud 2021 ».

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique

Fermez et continuez à lire

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique