Retour en Africa Check

Mali : non, tous les coups d’Etat n’ont pas eu lieu un mardi

Après le coup d’Etat militaire survenu mardi 18 août 2020 au Mali, conduisant à la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta et la dissolution de l’Assemblée Nationale, de nombreuses publications sur Facebook (1,2,3,4) affirment que le pays a renoué avec sa tradition de coup d’Etat les mardis en partageant les dates des quatre coups d’Etat qu’a connu le pays.


Le coup d’Etat du 22 mars 2012 a eu lieu un jeudi


S’il est vrai que ce pays de l’Afrique occidentale frontalier du Sénégal n’en est pas à son premier coup d’Etat – celui du mardi 18 août est le quatrième – la vérification des dates nous renseigne que tous les putschs n’ont pas eu lieu un mardi.

En effet, le Mali qui était dirigé par Modibo Keïta depuis son accession à l'indépendance, a connu son premier putsch le mardi 19 novembre 1968 tel qu'indiqué dans la publication.

Ce coup d’Etat a conduit Moussa Traoré à la tête du pays de 1968 à 1991. Ce dernier sera à son tour, dans un climat de soulèvement populaire, renversé par le colonel Amadou Toumani Touré (qui deviendra plus tard général) le mardi 26 mars 1991.

Le jeudi 22 mars 2012, un coup d’Etat militaire mené par le capitaine Amadou Sanogo dépose Amadou Toumani Touré, avant la mise en place par la junte d’un gouvernement de transition dirigé par le président de l’Assemblée Nationale Diacounda Traoré. A la suite de l’élection présidentielle du 11 août 2013, Ibrahim Boubacar Keïta est élu président du Mali.

– Dieynaba Thiombane

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Lutter contre la désinformation sur la Covid-19

Africa Check travaille avec la CoronaVirusFacts/DatosCoronaVirus Alliance, une coalition de plus de 100 fact-checkers qui luttent contre la désinformation sur la pandémie de Covid-19.

Pour en savoir plus sur cette alliance, cliquez ici.

Further Reading