Retour en Africa Check

Non, accrocher des sacs de pommes à la clôture de sa maison n’est pas une tradition norvégienne

« En Norvège, les populations ont cueilli des pommes et les ont accrochées aux clôtures de leurs maisons au profit des pauvres, de ceux qui ont faim ou des sans-abris, au lieu de laisser les pommes pourrir » (Traduit de l’Anglais).

C’est ce qu’on peut lire sur une image publiée sur Facebook le 11 septembre 2019 et qui montre plusieurs sacs en plastique contenant des pommes, accrochés à la clôture d’une maison. Mais qu’en est-il réellement ?


D’où provient cette photo ?


La recherche d’image inversée fait réaliser que cette photo a été partagée sur Facebook par une internaute norvégienne du nom d’Inger Garås en septembre 2018. L’image est authentique. Elle a effectivement été prise en Norvège.

Peu de temps après sa mise en ligne, l’image est devenue virale. Des médias norvégiens en ont évoqué cet acte.

Le journal Drammens Tidende, qui explique qu’au lieu de jeter les pommes dont elle n'avait pas besoin, Inger les a mises dans des sacs. Elle a suspendu près de 200 pommes à la clôture de sa maison, et toute personne pouvait en emporter, gratuitement.

Une initiative personnelle, pas une tradition


Accrocher des pommes devant sa maison au profit des pauvres ou des passants n’est pas une tradition norvégienne, mais une initiative personnelle d’Inger Garås. Son action a connu un énorme succès, notamment à travers les réseaux sociaux, et le journal norvégien de Drammen Tidende a même interviewé Inger.

« Je l'ai fait juste parce que je pensais que c'était triste de voir mes pommes pourrir sur le sol. Peut-être que les gens ne sont pas habitués à de tels actes à notre époque », a-t-elle déclaré.

Cette rumeur avait d’ailleurs déjà été démentie par le site de fact-checking Hoax.net.be, qui démontrait que cette initiative d’Inger Garås était bien une première en Norvège.

–  Azil Momar Lô (13.09.2019)

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters