Retour en Africa Check

Non, aucune loi n'interdit aux présidents africains de se faire soigner dans les hôpitaux en France

L’auteur de cette publication affirme qu’une loi française interdit aux présidents africains d’aller se faire soigner en France. 

« Les présidents africains devront désormais se faire soigner dans les hôpitaux de leur pays », peut-on lire dans la légende de la publication écrite dans un français approximatif.

Repris ici, ici et ici, le post est illustré par une photo sur laquelle on voit Jean Luc Mélenchon en compagnie d’autres députés membres de son parti La France insoumise.  

Capture d'écran de la publication

Fausse information et image sortie de son contexte

C’est un constat que de nombreux dirigeants africains sont souvent évacués vers des pays occidentaux, notamment en France, pour recevoir des soins médicaux. Toutefois, nous n’avons trouvé aucune information relative au vote d’une loi française interdisant aux présidents africains d’aller s’y faire soigner.  

En ce qui concerne la photo de la publication, elle a été détournée de son contexte. Nous la retrouvons dans ce tweet de Jean Luc Mélenchon daté du 23 juillet 2021 et dans lequel nous pouvons lire : « À 2h20 du matin, les insoumis ne lâchent rien contre le Pass Sanitaire à l' Assemblée Nationale ».

L’image a donc été prise peu avant l’adoption par l’Assemblée nationale française de la loi élargissant le pass sanitaire, qui consiste à « la présentation numérique ou papier, d'une preuve sanitaire pour avoir accès aux bars, restaurants, hôpitaux, maisons de retraite, centres commerciaux et transports etc...». Des mesures contre lesquelles Les Insoumis sont opposés. 

Africa Check a contacté l’Assemblée nationale française à travers sa page Facebook. Notre interlocuteur nous a indiqué que le seul texte adopté le 25 juillet 2021(date à laquelle le post la publication Facebook a été faite) concerne le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire en France. 

L’institution a toutefois précisé qu’elle ne pouvait pas nous renseigner « sans connaître la date de vote ni plus de détails sur le texte visé ».

En effectuant une recherche sur le site de l’Assemblée nationale française, nous découvrons qu’aucun des derniers votes du groupe parlementaire de la France Insoumise à l'occasion de scrutins publics, ni les derniers textes examinés par l’Assemblée nationale française n’ont fait mention d’une loi votée en France pour interdire l’accès des hôpitaux français aux présidents africains en fonction.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters