Retour sur Africa Check

Non, ces propos ne sont de l'imam Cheikh Mahi Cissé !

 « Le Sénégal n’a pas encore de dirigeant capable de diriger un pays ».

« N’attendez rien des politiques, organisez-vous et travaillez pour votre propre développement. Le développement de votre ville, votre région, votre pays passe par vous. Il ne faut pas voir ce que le pays peut faire pour vous mais essayez de vous poser la question à savoir ce que vous vous pouvez faire pour le pays. Vous jeune de Kaolack, vous devez dépasser le fait de courir derrière les politiques qui ne font que défendre leur propre intérêt, vous devez réfléchir et essayer de savoir comment faire pour être à la place de ces politiques et contribuer au développement de Kaolack. Je vais vous dire une chose, je n’ai pas encore vu parmi ces dirigeant quelqu’un qui est capable de gouverner un pays comme il faut », est-il rapporté dans cet article.

Ces propos sont attribués à Cheikh Mahi Cissé, porte-parole de la famille religieuse de Médina Baye (Kaolack), dont la photo illustre cette publication faite le 26 août 2019 par la page Facebook du site d'information Walfadjri.


Confusion sur l’auteur des propos ?


Les mêmes propos accompagnent une publication de la page Facebook Kaolack24 - Le Portail de Kaolack sur le Web faite à la même date que celle de Walfadjri. Mais ici, l'origine de la déclaration est attribuée à Cheikh Mahi Niass, directeur de l’institut islamique El Hadji Ibrahima Niass.



Contrairement à la publication de Walfadjri, celle-ci est accompagnée d’une vidéo où on y voit en effet Cheikh Mahi Niass, entouré d’un groupe d’individus, en train de tenir un discours en wolof à l’endroit des jeunes.

On y entend exactement les mêmes propos que ceux retranscrits rapportés dans les deux publications.

Nous avons contacté Mouhamadou Bachir Diagne, un membre de la communauté Tijaniya de Kaolack, qui nous a confirmé que c’est bien Cheikh Mahi Niass qu’on voit sur la vidéo.

« Il a l’habitude de faire ce genre de mini conférences après chaque prière de dohr, la prière de la mi-journée, pour exhorter les disciples, surtout les jeunes, à plus d’implications dans le développement de leur pays », explique-t-il.

La politique et les guides religieux au Sénégal


Le Sénégal est un pays à majorité musulmane, caractérisé par un islam confrérique. Certains hommes religieux, considérés comme des guides spirituels par leurs disciples, jouent un rôle important sur l’échiquier politique, notamment avec les consignes de vote qu’ils peuvent donner lors des joutes électorales.

Lors de l'élection présidentielle de février 2019, Cheikh Mahi Aliou Cissé avait soutenu que l’actuel président Macky Sall, alors candidat à sa propre succession, avait le soutien de Médina Baye.

–  Dieynaba Thiombane (30.08.2019)

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique

Fermez et continuez à lire

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique