Retour en Africa Check

Non, cette image n’a pas été prise en Guinée mais en RDC

En Guinée, les résultats provisoires de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 donnent Alpha Condé victorieux du scrutin.

Une frange de la population, notamment les partisans de l’opposant Cellou Dalein Diallo qui s’était autoproclamé vainqueur, sont descendus dans les rues pour contester ces résultats. Ces manifestations post-électorales sont réprimées par les forces de l’ordre.

C’est dans ce contexte que s’inscrit cette publication qui prétend montrer les victimes des exactions policières sur la population guinéenne. Bien que des personnes sont mortes lors des répressions des manifestions post-électorales dans le pays, ces images n’ont rien à voir avec la Guinée.


Un soldat ivre qui tire sur des passants en RDC


La recherche inversée procédée sur cette image avec le moteur de recherche Yandex révèle qu’elle n’est pas récente, même si elle est authentique.

Elle a été prise en juillet 2020 à Sange, dans le Sud-Kivu, une province de la République Démocratique du Congo. Elle montre les victimes d’un soldat des forces armées congolaises qui a tiré sur des passants, alors qu’il était ivre.

« Un militaire ivre a ouvert le feu sur une vingtaine de passants tuant au moins douze personnes, dont une fillette de deux ans, dans la nuit de jeudi à vendredi 31 juillet, à Sange, au Sud-Kivu, provoquant une vive colère de la population qui manifeste contre l’armée », lit-on dans cet article de infocongo.com, illustré avec la même image de la publication que nous sommes en train de vérifier.

Dans une vidéo de TV5 Monde sur le sujet, on peut voir les dépouilles exposées sous une bâche « à proximité d’un carrefour très fréquenté au cœur du village ».



– Dieynaba Thiombane

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Lutter contre la désinformation sur la Covid-19

Africa Check travaille avec la CoronaVirusFacts/DatosCoronaVirus Alliance, une coalition de plus de 100 fact-checkers qui luttent contre la désinformation sur la pandémie de Covid-19.

Pour en savoir plus sur cette alliance, cliquez ici.

Further Reading