Retour en Africa Check

Non, cette vidéo n'a pas été filmée au port de Dakar

C’est une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux avec différents commentaires. Elle montre des hommes qui agissent, l’air suspect et visiblement dans la clandestinité. On les voit démonter des pneus de voitures, qu’ils dissimulent ensuite derrière des containers.

Cette publication par exemple, partagée à plus de mille reprises sur Facebook au Sénégal, prétend montrer « les rats du port de Dk(Dakar). Voilà comment ils nous pillent ». Le post date du 16 octobre 2019.



 

Mombassa, Douala ou Brazzaville ?


La vidéo a causé beaucoup de confusion dans différents pays à travers les réseaux sociaux. Par exemple, une partie de la presse kenyane affirme que les images ont été filmées au port de Mombasa au Kenya, des internautes camerounais quant à eux soutiennent que la vidéo montre des dockers du port de Douala-Bonabéri au Cameroun, ou encore des sites du Congo Brazzaville qui affirment que les faits ont eu lieu dans leur pays.

Des dockers mozambicains


Une recherche à l’aide de l’outil Invid et de Google Images nous montre la version authentique de la vidéo ainsi que son origine.

Les images ont été tournées au port de Mabuto au Mozambique, comme le rapportent des médias locaux tels que Club of Mozambique, O Pais ou encore Miramar. Ces médias indiquent d’ailleurs que le port de Maputo a confirmé, à travers un communiqué de presse, que les faits ont eu lieu dans ses locaux.

Africa Check a pu obtenir ledit communiqué de la journaliste mozambicaine Eta Masinhe, qui nous a aidé à le traduire.

Le communiqué publié par le port de Maputo au Mozambique

Le communiqué du Port de Maputo souligne :

« Circule dans les réseaux sociaux une vidéo qui montre un vol de pièces de voitures importées au Port de Maputo.

La société de développement du Port de Maputo confirme que la vidéo a été filmée dans le terminal à conteneurs, gérée par la DP  WORLD Maputo, au jour du 9 octobre.

L’incident a été rapporté à la sécurité du terminal et cinq hommes coupables ont été identifiés et conduits au 8ème poste de police de la PTC, située dans le port de Maputo (…).

En parallèle, nous avons mis en place un processus d’investigation interne afin de déterminer toutes les failles potentielles de sécurité ».

Azil Momar LO (25-10-2019)

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters