Retour en Africa Check

Non, cette vidéo ne montre pas des magasins chinois incendiés au Nigéria

Suite aux épisodes de discrimination dont des Africains ont dit être victimes en Chine, à cause d’une nouvelle vague de contamination au Coronavirus qui touche le pays, une vidéo vue et partagée des milliers de fois sur Facebook est présentée comme montrant « des magasins chinois incendiés au Nigéria ».

Interpelé sur Twitter par un internaute, qui signalait déjà que l'information est fausse, Africa Check a cherché à en savoir plus sur cette histoire.




Sur la vidéo qui dure environ quinze secondes, publiée ici, le 20 avril 2020, par la page Facebook LANSANA LE MESSAGER DU METRO et totalisait plus de 380 000 partages au 23 avril 2020, on peut voir une gigantesque fumée noire s’échappant d’une rangée de magasins en feu.

On voit également des personnes courir et on entend une personne, du haut d'un immeuble, crier : « save your life, get out » (traduction française : sauver vos vies sortez ».

La même publication est largement reprise sur Facebook comme c’est le cas ici, ici, ici, ou encore .

Incendie au marché de Dugbe, à Ibadan, dans l’Etat d’Oyo au Nigéria


En nous basant sur les informations contenues dans les différentes publications ci-dessus, nous avons effectué une recherche par mots clés mais aussi une recherche par image inversée qui nous ont permis de trouver l’origine de la vidéo.

En effet, plusieurs vidéos et photos de l’incident sont publiées dans cet article du site nigérian ynaija.com qui renseigne qu'il s'agit d’un incendie qui s’est déclaré le 15 avril 2020 dans le marché de Dugbe, à Ibadan, capitale de l’Etat d’Oyo, au Sud-Ouest du Nigéria.

Africa Check a contacté l'administration de l’Etat d’Oyo, via sa messagerie Twitter, afin de savoir si ce sont des magasins chinois qui ont été incendiés.

« L'affirmation n'est en aucun cas vraie. Il est assez regrettable que beaucoup de gens aient choisi comme passe temps la diffusion de fausses informations. Le bâtiment en question appartient à un Nigérian et 80 % des occupants sont des commerçants locaux », a répondu notre interlocuteur.

Le compte Twitter officiel de l'Etat d'Oyo a par ailleurs posté une série de tweets pour parler de la visite du gouverneur sur les lieux de l'incendie, et à aucun moment il n'a été question de magasins chinois incendiés.



Dans cet article du site nigérian Vanguard, il est rapporté que les commerçants, qui sont des Nigérians, ont essayé d’éteindre le feu par leurs moyens avant de faire appel aux sapeurs-pompiers, ce qui a causé beaucoup de dégâts matériels.

Un comité pour déterminer les causes de l’incendie, qui a ravagé une vingtaine de commerces, a été mis en place et des dédommagements ont été promis aux victimes par les politiques de l’Etat d’Oyo.

- Dieynaba Thiombane

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters