Retour en Africa Check

Non, cette vidéo ne montre pas un musulman frappé à mort par une foule en Inde

« Le 11 décembre 2019, le Parlement indien adoptait une loi sur la nationalité, dont un des amendements prévoyait d'autoriser la naturalisation d'immigrés illégaux venus de trois pays voisins, à condition que ceux-ci ne soient pas musulmans. (...) Depuis le vote de cette réforme, les musulmans indiens manifestent dans tout le pays, pour défendre les principes de laïcité et d'égalité », renseigne Le Parisien.   

Cette vidéo a été partagée sur Facebook après la polémique qui a suivi le vote de cette loi. Elle est censée montrer un musulman tué en Inde par une foule d’individus. Le contenu de la vidéo donne à voir une personne en train de se faire fouetter par un groupe d'individus.

Capture d'écran de la publication

Des agriculteurs attaqués par une foule en Inde

La recherche inversée d’image renvoie à des pages sur YouTube ou sur Google qui informent que l'image ou la vidéo ne sont plus disponibles ou ne sont plus accessibles au public. Nous avons fait recours à une recherche par mots clés.

Ainsi, en effectuant une recherche avec les mots « mob kills a man in India. Crushed to death by a big stone », on retrouve des articles du média Indien NDTV – New Delhi Television – qui rapporte une série d’informations qui ont un rapport avec des personnes lynchées ou battues à mort en Inde.

Ainsi, en ajoutant « NDTV » à nos mots de recherche, on retrouve cet article datant de février 2020 accompagné d’une vidéo dans laquelle on retrouve la même séquence que nous vérifions. 

Selon le reportage : « Un agriculteur est décédé et cinq autres ont été hospitalisés – quatre d'entre eux sont dans un état critique – après avoir été attaqués par des centaines de villageois qui les soupçonnent d'être des kidnappeurs d'enfants dans le district de Dhar, dans le Madhya Pradesh » (au centre de l’Inde).

Reprenant la même information, avec en illustration une capture de la vidéo, BBC Inde précise que, selon la police locale, des personnes ont été lynchées à la suite d’une rumeur de vol d’enfants qui est courant dans la zone. Mais en réalité, il s’agit d’un règlement de compte à l’endroit d’agriculteurs qui ont été payés pour un travail qu’ils n’ont pas terminé. 

« Selon la population locale, tous ceux qui ont été attaqués étaient des agriculteurs. (...) Ils ont embauché ces personnes pour travailler dans leurs champs et leur ont également donné de l'argent à l'avance. Mais après avoir travaillé quelques jours, ces personnes se sont enfuies », lit-on de l’article de BBC Inde. 

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters