Retour en Africa Check

Non, le Ghana n'a pas acheté ces ambulances dans le cadre de la lutte contre la Covid-19

Une information relayée sur Facebook indique que le Ghana a acheté plus de 200 ambulances dans le cadre de la riposte contre la Covid-19.


Réalisation d’une promesse électorale


La recherche inversée d’une capture de l’image, indique qu’elle circule sur le net au moins depuis août 2019, bien avant le début de la pandémie Covid-19.

Ces images illustrent en fait un projet intitulé « un arrondissement, une ambulance », que l’actuel président ghanéen, Nana Akufo Addo, avait promis de mettre en place lors de sa campagne électorale en 2016, tel qu’indiqué par cet article du site modernghana.com.

Mais pour plus de précisions, Africa Check est entrée en contact avec Rabiu Alhassan, rédacteur en chef de Ghana Fact, une organisation indépendante de vérification de faits basée au Ghana.

« Les ambulances ont été importées et distribuées à travers le pays avant que le Ghana n’enregistre son son premier cas de coronavirus. Cela a été fait conformément à une promesse du président et de son gouvernement lors de la préparation des élections de 2016. Les ambulances ont été importées dans des barges et le premier lot est arrivé en septembre 2019. En décembre 2019, d’autres ambulances ont été livrées. Le président les a distribuées le 28 janvier 2020. Au total, le Ghana a importé 307 ambulances », a dit Alhassan à Africa Check.

Sur la page Facebook du ministère de la Santé du Ghana, on peut voir cette publication annonçant la cérémonie de réception et de distribution des ambulances.



Sur cette vidéo du ministère ghanéen de l’information, datant du 28 janvier 2020, on peut suivre le déroulement de la cérémonie.

Le Ghana a confirmé ses premiers cas de contamination au Coronavirus le 12 mars 2020. Une série de mesures a été mise en place par le gouvernement pour limiter la propagation de la maladie.

– Dieynaba Thiombane

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters