Retour en Africa Check

Non, Michael Job n’est pas « Jésus Christ » et n’a pas été expulsé du Kenya

Depuis la mi-juillet 2019, l’histoire d’un homme présenté par plusieurs sites internet et des internautes comme « Jesus Christ » au Kenya continue de cristalliser les attentions.



Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux et sur plusieurs sites internet dont Afroplanete.com montrent l’homme blanc sillonner les rues Kenyanes en voiture.

Récemment, certains sites web ont annoncé que l’homme a été déporté par les autorités kényanes comme le site zone509.com qui a publié le 30 juillet, un article intitulé : « Le gouvernement kényan déporte ''Jésus-Christ'' et arrête des pasteurs qui l’ont invité ». L'article a été partagé sur Facebook.

Le duo « a convaincu des fidèles que l’homme blanc est Jésus Christ et qu’il est finalement revenu sur terre, tel qu’il l’avait promis », souligne un article du site Daily Afrika mis en ligne le 31 juillet 2019.

« Le gouvernement kényan arrête et déporte l’homme blanc qui s’est aventuré dans le pays, a pris l’argent des Kényans pour des miracles et leur a assuré une place au paradis », ajoute Daily Afrika.

Qu'en est-il réellement de cette histoire ?


La page Facebook de l'homme présenté comme étant Jesus Christ renseigne que ce « Jesus des temps modernes » s’appelle Michael Job, évangéliste, prêcher et acteur américain.

Sa présence au Kenya rentre dans le cadre d’une conférence internationale où il a été invité en tant que locuteur.

« Jésus Christ » n’a pas été expulsé du Kenya


Alors que depuis fin juillet, court la rumeur de son expulsion du Kenya et de l'arrestation des personnes l'ayant invité, Michael Job a récemment partagé (le 4 août) des photos de ses activités évangéliques au Kenya avec ce message : « Je loue Dieu pour les nombreuses vies sauvées, hier, lors de notre sensibilisation à la rue CFAN ! La Croisade du Christ pour toutes les nations avec Daniel Kolenda est prévue cette semaine du 8-11 août. Nakuru Kenya ne sera plus jamais la même ! S'il vous plaît, venez à la croisade et priez pour nous !»



Concernant les rumeurs sur sa prétendue expulsion, Michael Job a réagi sur sa page Facebook.

« Je vous informe qu’il y a eu plein de fausses informations me concernant durant mon séjour ici au Kenya. J’ai seulement fait 9 jours de croisade à Ongata Rongai, Kitengela et Kiserian, où plusieurs personnes ont été sauvées et soignées. Je m’habille comme Jésus durant ces croisades. Mes merveilleux amis et moi avons joué des pièces de théâtre centrées sur la vie du Christ. Certaines personnes mal intentionnées ont véhiculé de fausses nouvelles disant que je prétends être Jésus (...) Tout ceci n’est que fake news », clame-t-il.



– Az Momar Lo (06.08.2019)

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters