Retour en Africa Check

Non, Museveni n'a pas fait changer son année de naissance

«Un miracle vient de se produire, en Ouganda. Le Président Yoweri Museveni d’Ouganda…..avec l’aide du clergé ougandais découvre qu’il y avait une erreur sur sa date de naissance. Il n’était plus né en 1943 comme il le croyait, mais plutôt en 1947. Ce qui l’autorise désormais et constitutionnellement se présenter aux présidentielles de 2021 vu qu’il aura moins de 74 ans. ». Un internaute a publié ce texte sur Facebook, accompagné de la photo du président ougandais debout sur un tapis rouge. La publication, datée du 3 octobre 2019, a été partagée plus de 500 fois à la date du 7 octobre 2019.


Un canular qui date de 2017


Une recherche par mots clés renseigne que cette même « information », avait été largement partagée en 2017 sur le net, avec les mêmes mots, comme on peut le voir sur ce post.

L’origine de ce canular reste jusqu’à présent inconnue, mais on peut dire qu’il est apparu en Ouganda à une période où les députés devaient voter, en septembre 2017, une modification de la Constitution sur la limite d’âge des candidats à la présidentielle.

Alors que les textes fixaient une limite d’âge de 75 ans pour les potentiels candidats, la majorité parlementaire avait proposé une suppression pure et simple  de cette mention pour permettre à son candidat, le président Yoweri Museveni, de briguer un sixième mandat en 2021. Âgé de 73 ans en 2017, le président ougandais se verrait exclu du prochain scrutin parce qu’il aura 77 ans.

Suppression de la limite d’âge et non changement de l’année de naissance


En décembre 2017, la majorité parlementaire  vote l’amendement  modifie la Constitution pour supprimer la limite d’âge des candidats à l’élection.

Le 18 avril 2019, la cour constitutionnelle valide la disposition parlementaire et légalise la candidature de Museveni.

Il convient par ailleurs de préciser que le président Museveni est né en 1944 et non en 1943 comme dit dans le post Facebook.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters