Retour en Africa Check

Sénégal : ces photos de gazelles sont mises hors contexte

Au Sénégal, le ministre de l'Environnement et du Développement durable est mis en cause dans la mort d'au moins deux gazelles oryx lors de leur transfert d'une réserve publique vers une ferme privée.

Le sujet est toujours très commenté par des internautes « scandalisés » sur les réseaux sociaux. La réserve privée en question est présentée comme celle du ministre Abdou Karim Sall, selon des médias locaux et plusieurs activistes de l'environnement qui ont appelé à sa démission.

Dans un communiqué daté du 6 juillet 2020, résumé ici par l’Agence presse sénégalaise (APS), le ministère admet le transfert de six gazelles oryx et la mort de deux d'entre elles mais n'a ni nié ni confirmé le fait que la réserve privée appartienne au ministre Abdou Karim Sall.

Et c’est dans ce contexte que cette publication Facebook (qui a par la suite été supprimée), accompagnée de deux photos, prétend montrer « les fameuses gazelles dans des sacs de riz pour leur transport ». L’auteur souligne qu’il s’agit là du « fameux protocole de transport ».

Sur la première photo, on peut bien identifier trois biches et trois autres animaux mis dans des sacs de riz. Et sur la deuxième photo, on voit le cadavre d'une biche laissé à l'arrière d'un véhicule.



Nous avons retrouvé ces mêmes images dans cette autre publication.

Des images mises hors contexte


Les images sont bien authentiques, mais elles n’ont pas été prises au Sénégal et n’ont aucun rapport avec l’affaire des six gazelles oryx transférées dans la ferme privée supposée appartenir au ministre sénégalais de l’Environnement et du Développement durable.       .

En procédant à une recherche inversée des images avec l’outil Google Images, nous avons retrouvé les mêmes photos  utilisées dans des articles parlant de deux sujets distincts à des époques différentes.

La première image (celle montrant des biches dans des sacs de riz) a été utilisée dans un article du site nigérien Air Info daté du 10 mai 2020. L’article informait d’une saisie de 4 biches et 4 outardes chez des braconniers dans la région d'Agadez (Nord Niger).

On lit notamment que : « grâce à la vigilance d’un membre de Taggazt N’Akal, une association de préservation de l’environnement à Agadez, 4 biches et 4 outardes destinées à la vente clandestine ont été saisies dans la ville par une brigade de l’environnement d’Agadez.

La même information, accompagnée des photos, est publiée sur la page Facebook de la Réserve nationale naturelle de l'Aïr et du Ténéré.

Quant à la seconde image, elle a été publiée dans un article du site d’information suisse 20 minutes publié le 3 octobre 2016.

Le descriptif de la photo indique qu’il s’agit des « cadavres d'une biche et de son petit à l'arrière d'un pick-up à Martigny (Ville du canton du Valai suisse) ».

Le texte donnait des explications sur cette photo qui « avait été publiée sur Facebook en Suisse et avait choqué certaines âmes sensibles à l’époque (2016) ».

En effet, « des personnes se sont étonnées que l'on puisse tirer sur un animal pas encore adulte », souligne l’article.

– Souleymane Diassy

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un fact-checker a estimé que votre post sur Facebook ou Instagram était "faux". Que devez-vous faire ? D'abord, ne supprimez pas la publication ! Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limit: 600 characters