Retour sur Africa Check

Ukraine - Russie : ces images d’enfants subissant une formation paramilitaire datent de 2017

Ces images publiées sur Facebook (1 ,2 , 3 ,4, 5, 6, 7, 8) montrent des enfants en tenue militaire maniant des armes. Selon la publication, il s’agit d’enfants soldats qui subissent des entraînements militaires de la part du groupe « bataillon AZOV, un groupe de nazis opérant en Ukraine depuis de nombreuses années, qui a été encouragé et financé par les derniers gouvernements de Kiev ».

Capture d'écran de la publication

Images d’une formation paramilitaire pour enfants en 2017 en Ukraine

Une recherche d’image inversée permet de constater que ces photos ne sont pas récentes. On les retrouve dans cet article du site Taiwan News datant du 4 août 2017.

L'article reprend en fait cette dépêche de l’Associated Press illustrée par une photo qui figure parmi celles qui ont été publiées dans les posts que nous examinons dans notre article. La légende de ladite photo indique qu'elle a été prise le 14 juillet 2017 et montre des élèves d'un camp paramilitaire en périphérie de Kiev, en Ukraine. « Alors que le conflit meurtrier dans l'est de l'Ukraine entre dans sa troisième année, certains parents ukrainiens tiennent à s'assurer que leurs enfants sont prêts à combattre, au lieu de nager et de jouer au volley-ball », lit-on encore.

Dans le détail, il s’agit d’un programme paramilitaire de deux semaines dispensé en 2017 par des membres du bataillon Azov pour des enfants. Dans un contexte de crise entre pro-russes et le gouvernement ukrainien, plus de 850 enfants ukrainiens le bataillon Azov avait organisé une formation de défense pour les enfants dans sept camps à travers l'Ukraine.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Facebook pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique

Fermez et continuez à lire

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique