Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Cette photo d’une « effrayante tempête de sable » n’a pas été prise en Égypte en juin 2023, mais au Soudan en 2007

EN BREF - La photo en question est hors contexte. Elle a été prise à Khartoum, au Soudan, en 2007 et non au Caire, en Égypte, en juin 2023.

Le 1er juin 2023, le monde a reçu d’Égypte des images d’un phénomène météorologique impressionnant : celles d’une tempête de sable géante qui a frappé Le Caire, sa capitale, ont rapporté plusieurs médias et sites dont le portail français de vulgarisation scientifique Futura. Le phénomène a également concerné Israël, a indiqué Futura dans un article mis en ligne le 6 juin 2023.

« C'est un véritable mur de sable qui s'est abattu sur l'Égypte et Israël jeudi dernier (1er juin 2023, NDLR). Un haboob, le terme arabe pour parler d'une tempête de sable, a traversé les deux pays en cours d'après-midi. Dans la capitale égyptienne Le Caire, les 20 millions d'habitants ont subitement été plongés dans le noir », peut-on lire dans ce texte de Futura. De même source, la puissance des vents a fait tomber un panneau publicitaire, qui a écrasé une voiture et une moto, causant un mort et cinq blessés. Ce bilan est également évoqué par des médias dont le journal français Le Figaro (article mis en ligne le 1ᵉʳ juin 2023) et l’agence de presse officielle chinoise Xinhua ou Chine Nouvelle (dépêche publiée le 1er juin 2023.

La page Facebook Égypte-actualités a partagé le 3 juin 2023 un article de presse qui génère une photo au ton apocalyptique : un gigantesque nuage de poussière en train de s’abattre sur des maisons en hauteur éparses entourées d’une végétation clairsemée. « Une effrayante tempête de sable frappe l’Égypte », peut-on lire dans le texte accompagnant l’image générée. « Comme souvent en juin, l’Égypte est touchée par des tempêtes de sables. Le cru 2023 donne des images particulièrement effrayantes », selon le même message. Il comprend trois mots clés marqués par des hashtags ou mots-dièse en début de texte : « #lavenir #Egypte #Météo » et affiche clairement l’adresse de l’article.

Capture d'écran de la publication

 

Le lien posté sur la page Facebook conduit à un texte publié le 2 juin 2023 par un site belge d’information, L’Avenir.

Cependant, la photo générée sur la page Facebook n’est pas visible sur le site. L’article de L’Avenir est plutôt accompagné d’une vidéo de 23 secondes créditant l’Agence France-Presse (AFP). Le film montre, selon la légende, « le canal de Suez englouti par une immense tempête de sable en Égypte ».

 

Capture 2-1 Meta check relu CS Egypte-meteo-intemperies-tempete-sable-photo-hors-contexte-haboob-Soudan-2007

 

À propos de la page Facebook Égypte-actualités et du site L’Avenir

La page Égypte-actualités se présente comme un site web d'actualités. Elle a été créée le 4 février 2013 et est gérée depuis la France, d’après les informations fournies à Facebook.

Le site L’Avenir fait partie d’un groupe multimédia comprenant « presse quotidienne, presse en ligne (et) presse jeunesse », selon sa présentation. Son siège social est basé à Namur, en Belgique.

 

Capture 3 Meta check relu CS Egypte-meteo-intemperies-tempete-sable-photo-hors-contexte-haboob-Soudan-2007

 

Image prise à Khartoum, au Soudan

La recherche inversée d’images à partir du logiciel Small Seo Tools permet de constater que cette photo n’a pas été prise en Égypte lors de la tempête de sable géante du 1er juin 2023.

Elle apparaît dans les archives d’Adobe Stock, la banque d’images de la société de logiciels Adobe, sous la référence 371788148 avec une légende en anglais. La traduction en français de la description dit : « Un haboob s’approchant de la périphérie de Khartoum, au Soudan. Un haboob est un type de tempête de poussière intense transportée par le vent qui se produit régulièrement au Soudan » (en anglais : "A haboob approaching the outskirts of Khartoum, Sudan. A haboob is a type of intense dust storm carried on wind that occur regularly in Sudan").

Selon la base de données, l’image figure dans le portefeuille d’un contributeur simplement identifié comme Jordi. L’auteur et la date du cliché n’ont pas été précisés.

 

Capture 4 Meta check relu CS Egypte-meteo-intemperies-tempete-sable-photo-hors-contexte-haboob-Soudan-2007

 

Photo d’avril 2007

Une recherche poussée permet de retrouver la même photo dans les archives de Getty Images, une autre banque de visuels en ligne. Elle est enregistrée sous le numéro éditorial 94984280 et avec comme référence Nic164366. Selon les détails fournis par Getty Images, elle a été réalisée le 29 avril 2007 par un collaborateur de l’AFP (« str » pour « stringer »/AFP). Le nom complet de l’auteur n’a pas été précisé.

 

Capture 5 Meta check relu CS Egypte-meteo-intemperies-tempete-sable-photo-hors-contexte-haboob-Soudan-2007

 

Nous pouvons la voir avec les mêmes indications de lieu et date (Khartoum, 29 avril 2007) dans un diaporama mis en ligne le 1er octobre 2013 par le journal français Le Point. Cette présentation accompagne un article sur la sortie d’un ouvrage rassemblant « les clichés des catastrophes les plus spectaculaires de ces dernières années » : « séismes, tsunamis, ouragans, avalanches, éruptions volcaniques, inondations, incendies ou tornades... ». Le livre, intitulé « La nature en fureur », a été coédité avec l’AFP et Gallimard, avec des textes de Gilbert Grellet de l’AFP (Éditions AFP/Gallimard, album hors-série, 192 pages).

 

Capture 6 Meta check relu CS Egypte-meteo-intemperies-tempete-sable-photo-hors-contexte-haboob-Soudan-2007

 

La même photo d’« effrayante tempête de sable » peut également être consultée sur la plateforme de partage d’images Flickr, où elle a été téléchargée en mai 2007 par un utilisateur identifié comme Paul Currion. Les détails qu’il a fournis confirment que le cliché date du 29 avril 2007 et a été réalisé à Khartoum.

 

Capture 7 Meta check relu CS Egypte-meteo-intemperies-tempete-sable-photo-hors-contexte-haboob-Soudan-2007

 

Article rédigé par Faysal Arnold Boukary, complété et édité par Coumba Sylla.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique