Retour sur Africa Check

Attention, arnaque : cette offre d’emploi ne provient pas de « CIC Canada »

EN BREF - Un site frauduleux à l’œuvre.

Sur Facebook, une page Canada Emploi, qui se présente comme une agence de voyages, a publié le 19 octobre 2022 une annonce pour recruter des « personnels expérimentés » censée émaner de « CIC Canada ».

CIC, qui revient souvent dans des offres frauduleuses d’emploi en ligne ou annonces douteuses sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, est le sigle de Citoyenneté et Immigration Canada (en anglais : Citizenship and Immigration Canada). C’est l’ancienne appellation du ministère canadien chargé notamment des questions de citoyenneté et d'immigration, qui a changé de nom et s’appelle désormais Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC, en anglais : Immigration, Refugees and Citizenship Canada).

Maniement de la langue approximatif

Dans l’annonce publiée par la page Canada Emploi, on peut notamment lire (les citations suivantes sont rapportées telles qu’écrites, NDLR) : « Cadres et Jeunes diplômés Bienvenus. Le Service Personnel de (CIC CANADA) est aujourd'hui à la recherche de personnels expérimentés dans les Domaines.Nous recherchons avant tout des personnes capables de s'adapter à notre environnement de travail. La main d'œuvre étant rare ici aux nous avions ouvert notre marché vers le reste du monde afin de permettre aux jeunes diplômés d'autres pays qui sont sans emploi fixe de pouvoir toucher à la réalité, Nous organisons ce recrutement dans le cadre de la promotion d'emploi. CIC canada a des représentants dans certains pays qui assurent la liaison entre leur pays et la Direction principalement, celle du Canada qui a été choisi par le conseil d'administration pour se charger de nous faciliter la tâche dans le recrutement des nouveaux personnels venant de l'Afrique, de l'Asie, Europe, et des Caraïbes et d'autres sujets portant sur l'intérêt de notre chère entreprise ».

La publication poursuit dans un français encore plus bancal pour inviter les potentiels candidats à écrire à une adresse électronique gratuite Yahoo (yahoo.com).

Capture d'écran de la publication

Ingrédients d’une arnaque

Comme plusieurs annonces similaires vérifiées par Africa Check dans le cadre du programme Meta (Facebook) de lutte contre la désinformation sur cette plateforme, l’annonce de Canada Emploi comporte de nombreux ingrédients d’une arnaque.

Les informations se trouvant dans la partie transparence de la page indiquent qu’elle a été créée le 19 octobre 2022 : l’offre douteuse a donc été publiée le même jour. La page est gérée depuis le Bénin.

Capture d'écran de la publication

Une recherche à partir de l’adresse électronique fournie par la page ne donne pas de résultat probant.

Un site frauduleux à l’œuvre

En procédant à une recherche à partir du numéro d’une série de chiffres publiée dans l’annonce suspecte de Canada Emploi sur Facebook, nous retrouvons le même texte à vérifier sur un site frauduleux identifié comme « AIG », qui a copié les initiales d’une structure existant réellement : AIG Canada, une compagnie d’assurances (AIG, pour « American International Group », « Groupe international américain »).

La vraie AIG a un site francophone et un site anglophone.

Le site frauduleux a utilisé l’extension « canada.com » tandis que le site réel se termine par « .ca », appartenant aux noms de domaine officiels pour le Canada.

D’après les indications sur le nom de domaine de ce faux site, il a été enregistré le 7 juillet 2022 à Reykjavík, en Islande. Le numéro utilisé pour l’hébergement (+354.4212434) figure dans des rapports de signalements pour fraudes et vols de données et d’argent (1,2,3). 

Le même numéro figure d’ailleurs dans des articles d’Africa Check (1, 2, 3) sur des pages frauduleuses. 

Capture d'écran de la publicationCapture d'écran de la publication

Fraude « par courrier électronique, via les médias sociaux ou provenant de sites d’emploi en ligne

Le site authentique d’AIG Canada avertit les internautes contre des tentatives de « fraude au recrutement/arnaque » d’usurpateurs.

« Veuillez prendre note des offres d'emploi frauduleuses diffusées par courrier électronique, via les médias sociaux ou provenant de sites d'emploi en ligne. AIG Canada n'a contracté aucun service de recrutement à l'extérieur du Canada », peut-on y lire. « Bon nombre de ces régimes consistent en une offre d'emploi ou un contrat avec AIG Canada en échange d'un paiement ou de frais. Veuillez noter qu'AIG Canada ne demandera jamais aux employés potentiels de recevoir un paiement direct ou des frais pour traiter des documents et obtenir des visas. Les adresses électroniques pour une correspondance légitime avec un recruteur d'AIG se termineront toujours par @ aig.com », explique la compagnie d’assurances. Elle précise que ses offres d’emploi figurent sur sa propre plateforme dédiée au recrutement.

Capture d'écran de la publication

Le gouvernement canadien, dont le nom ou les institutions sont souvent utilisés dans des opérations d’arnaques en ligne, pour des recrutements ou des offres de voyages notamment, met régulièrement en garde contre ces pratiques. Détail important à savoir, souligne-t-il : les sollicitations officielles de fonctionnaires canadiens via un courrier électronique n’émanent pas d’adresses gratuites comme Hotmail, Gmail ou Yahoo.

De son côté, l’IRCC appelle les utilisateurs de ses services à considérer comme tentatives d’escroquerie des messages « faisant la promotion d’une offre spéciale d’immigration ou de citoyenneté qui semble trop belle pour être vraie », entre autres sollicitations douteuses.

Si vous tombez sur des annonces de recrutement comportant un ou plusieurs des éléments évoqués, vous pouvez rechercher sur notre site si elles ne figurent parmi les arnaques déjà identifiées.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique