Retour sur Africa Check

Bande de Gaza : attention, ces images sont hors contexte

EN BREF - L'événement auquel la publication fait référence est réel mais les images utilisées lui sont antérieures. 

Dans la soirée du 7 août 2022, le mouvement du Djihad islamique en Palestine et Israël ont signé une trêve après trois jours d’hostilités qui ont occasionné 44 morts à la suite de frappes israéliennes sur la bande de Gaza, selon des chiffres communiqués par des officiels palestiniens cités par Reuters.

Sur Facebook, un internaute a rapporté qu'« au moins 31 personnes, dont 6 enfants, ont été tuées et plus de 260 ont été blessées lors de bombardements israéliens dans la bande de Gaza, selon le ministère de la Santé palestinien ». Sa publication est illustrée d'images censées témoigner de cet événement. 

Capture d'écran de la publication

 

Des photos mises hors contexte

La recherche inversée d’images de ces photos renseigne qu’elles ne sont pas récentes. 

La première image, que vous pouvez retrouver sur le site de Getty Images, est une photo prise le 17 mai 2017 dans la bande de Gaza pour l’Agence France Presse (AFP). Sa légende mentionne une scène au-dessus de bâtiments de la ville de Gaza pris pour cibles « par des avions de combat israéliens ». 

Screenshot 2022-09-01 TOPSHOT - Fire and smoke rise above buildings in Gaza City as Israeli_0.png

La deuxième et la troisième image ont été prises le 15 mai 2021, lors de funérailles de Palestiniens dans la ville de Gaza, d’après des illustrations visibles sur la banque d’images Alamy ainsi que sur le site du magazine indépendant +972 animé par des journalistes palestiniens et israéliens.

    Screenshot 2022-09-01 Gaza Territoires palestiniens. 15 mai 2021. Les Palestiniens prient lors des funérailles de la famille Abu Hatab dans la ville de Gaza. Huit enfants et deux femmes tous appartenant[...]_0.png

 

Screenshot 2022-09-01 Here in Gaza people are sending farewell messages to their loved ones_0.png

Selon les légendes des différentes photos, il s’agissait des obsèques de huit enfants et deux femmes d’une même famille, la famille Abu Hatab, tués dans l'effondrement de leur immeuble suite à une frappe israélienne (Ndlr : attention, certaines images sont insoutenables).

D’après les mêmes informations, les personnes décédées vivaient dans le camp de réfugiés palestiniens de Shati (al-Shati ou encore Beach Camp), dans le nord de la bande de Gaza. 

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique