Retour sur Africa Check

Défense aérienne : ces photos ne montrent pas de « nouveaux radars » acquis par le Burkina Faso

EN BREF - Ces photos ne montrent pas de « nouveaux radars » acquis par le Burkina Faso. De plus, nous n’avons pas trouvé d'informations sur l’acquisition de radars par l’armée dans les canaux de communication officielle du gouvernement burkinabè.

Sur Facebook, un compte identifié comme Ansongo Nord Mali Medias a publié le 10 mars 2023 dans le groupe public Nord_Mali_Medias un message assorti de deux images. « Des nouveaux radars pour le Burkina Fasso », clame l’auteur de la publication (texte reproduit tel qu’écrit, NDLR). « #Burkina. Notre ciel est sous contrôle maintenant vive le capitaine Ibrahim Traoré et ses hommes la patrie ou la mort nous vaincrons », ajoute-t-il.

Capture d'écran de la publication

La même annonce a largement été partagée sur le réseau social (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11).

À propos de l’auteur de la publication

Ansongo Nord Mali Medias, qui est une page assimilée à un blog personnel, gère le groupe Nord Mali Medias. Les administrateurs de ces deux espaces sur Facebook localisés au Mali.

La page Ansongo Nord Mali Medias a été créée 3 février 2020 sous l’identité d’Ansongo Alhabar. Elle a ensuite changé de nom pour devenir Ansongo Mali Nord Media en avril 2021, puis Ansongo Nord Mali Medias en janvier 2022.

Quant au groupe, il a été créé le 20 février 2020 sous le nom d’Affoudou Infos avant d’être changé en Nord_Mali_Medias le 5 avril 2022.

Capture 2 Meta check relu CS Burkina Faso-technologie-defense-radarCapture 3 Meta check relu CS Burkina Faso-technologie-defense-radar

 

Le radar et ses utilisations

« Radar est l'acronyme anglais de ‘RAdio Detection And Ranging’, traduit par « détection et télémétrie radio », explique Futura, site français de vulgarisation scientifique, dans un dossier consacré à cette technologie. « Un radar est un émetteur et un récepteur d'ondes électromagnétiques », précise-t-il.

En d’autres termes, « le radar fonctionne en envoyant des ondes radio. Lorsque ces ondes frappent quelque chose, elles sont réfléchies vers le récepteur radar. C’est ce qu’on appelle un écho radar. C’est un peu comme l’écho que tu entends lorsque tu cries dans une grande pièce vide. Dans la pièce, les ondes sonores que tu émets rebondissent après avoir frappé les murs de la pièce », rapporte Parlons sciences, plateforme canadienne à vocation pédagogique avec des contenus axés sur la vulgarisation des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (les Stim).

« Le radar est utilisé de nombreuses façons différentes. Dans les aéroports, les contrôleurs aériens utilisent le radar pour suivre les avions et les diriger sur leur trajectoire de vol. Les météorologues utilisent le radar pour prévoir les conditions météorologiques et localiser les systèmes météorologiques violents comme les ouragans », entres autres utilisations, détaille le site dans une fiche d’information sur le sujet, daté du 24 janvier 2022.

Dans le domaine militaire, il est souvent utilisé  « à des fins de défense aérienne, (…) comme systèmes d'alerte précoce pour détecter les avions ou les missiles ennemis », selon la même source.

Photos de radars russes

Une recherche inversée d’images grâce au moteur de recherche Yandex permet de retrouver des photographies identiques publiées par différents médias russes.

La première image partagée le 10 mars 2023 par un internaute dans un groupe Facebook malien a été rognée. La recherche inversée d'images permet de savoir qu’elle a été diffusée par des sites d’information sur le Mali dont aBamako, qui, série de photos à l’appui, parle d’une remise « de nouveaux équipements militaires russes » à ce pays voisin du Burkina Faso. aBamako a mis en ligne le 1er avril 2022 au total quinze images (photo numéros 140685 à 140700) portant la date de la veille. Dans la légende, nous pouvons lire : « Bamako, le 31 mars 2022, le ministre (malien, NDLR) de la Défense, le colonel Sadio Camara, a réceptionné de nouvelles acquisitions d’équipements militaires de marque russes ».

L’image rognée dans la publication sur Facebook que nous vérifions correspond à la photo numéro 140693 d’aBamako.

La recherche en ligne affiche la même image sur d’autres sites. Certains de ces sites donnent des détails sur le type d’appareil à l’instar de Rosoboronexport, une organisation étatique russe d’exportation de produits, services et technologies militaires à double usage. D’après une photo du catalogue de Rosoboronexport, il s’agit d’un « radar mobile » dit « 59N6-TE ». Selon la fiche de ce radar, « le 59N6-TE est capable de détecter un grand nombre d'objets différents, y compris des cibles hypervéloces », c’est-à-dire qui se déplacent à très grande vitesse, « il est idéal pour équiper les unités de radio-ingénierie ».

Capture 4 Meta check relu CS Burkina Faso-technologie-defense-radar

 

La même image a également  été publiée par différents articles partagés le 21 mai 2020 (1, 2) de médias spécialisés du domaine militaire. Toutefois, les publications n’ont pas déterminé la date et le lieu de la prise de la photographie.

La seconde photo publiée le 10 mars 2023 par Ansongo Nord Mali Medias dans un groupe sur Facebook est celle d’un radar mobile « 48YA6-K1 ‘Podlet K1’ », utilisé « pour la détection et le suivi des objectifs à basse altitude », d’après Radartutoriel, un site à but pédagogique sur les radars.

L’image a été partagée par la plateforme russe de publication de contenus divers Mirtesen dans un article (en russe) publié le 17 juillet 2017. Les références sur la photo indiquent qu’elle a été prise par Saïd Aminov pour un blog russophone appelé « Gazette  de la défense aérienne » (ou « Bulletin de la défense aérienne », en russe : « Блог "Вестника ПВО" »).

En nous basant sur ces résultats, nous retrouvons l’image originale publiée sur le même blog le 13 septembre 2016. Les indications sur la plateforme renseignent sur le modèle, correspondant aux données de Radartutoriel : c’est un radar « 48Ya6-K1 Podlet-K1 ». De même source, l’image a été photographiée lors de l’édition 2016 du forum militaire et technique international organisé par le ministère russe de la Défense. Cet événement a pour objectif, selon un communiqué de ce ministère, de « poursuivre le développement du complexe militaro-industriel russe et à renforcer la coopération militaro-technique avec les partenaires étrangers » à travers des exposés et des démonstrations. La dernière édition en date (jusqu’à la mise en ligne de cet article, NDLR)  a été organisée du 15 au 21 août 2022 dans la région de Moscou.

Capture 5 Meta check relu CS Burkina Faso-technologie-defense-radar

Par ailleurs, nous n’avons pas trouvé d'informations sur l’acquisition de radars par l’armée dans les canaux de communication officielle du gouvernement burkinabè.

Au Burkina Faso, depuis l’arrivée au pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré après un coup d'État le 30 septembre 2022, les fausses informations à propos d’acquisitions d’armes ou de matériels militaires ne cessent d’être relayées (1, 2).

Avant de partager des annonces trompeuses ou fausses, n’hésitez pas à consulter nos vérifications de publications faites sur Facebook, dont certaines concernent le Burkina Faso.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique