Retour sur Africa Check

Ces sacs suspendus à un mur n'ont pas été photographiés dans un musée à Lampedusa

Sur Facebook, la page Meilleur École au Sénégal a publié cette image qui présente  des centaines de sacs accrochés à un mur. Selon la légende, il s’agit des « sacs d'immigrés morts en mer qui ont été recueillis et placés dans un musée italien sur l'île de Lampedusa ». Cette publication, faite par d’autres internautes (1, 2, 3), intervient à la suite du drame de Melilla dans lequel plusieurs migrants sont décédés le 24 juin 2022 en essayant d’entrer dans l’enclave espagnole par la frontière marocaine. 

Capture d'écran de la publication

Des bagages de migrants exposés dans un musée aux Etats-Unis

En août 2019, l’association italienne Askavusa a présenté dans un musée - à  Lampedusa - des objets ramassés ayant appartenu à des migrants irréguliers.

Mais dans le cas des publications que nous vérifions, la photo n’a pas été prise dans un musée de l’île italienne.  

D’après la recherche inversée d’image, cette photo a été réalisée en 2017 dans une galerie à New-York aux État-Unis, lors de l'inauguration de  l’exposition itinérante « State of exception » (traduction française : état d'exception ) débutée depuis 2013 (lire page 13 et 14 du document). 

Pour ses auteurs, State of exhibition, montre des affaires abandonnées par des migrants ayant tenté d’entrer aux Etats-Unis par la frontière mexicaine . « Chacun de ces sacs représente un migrant qui a traversé la frontière. Certains ont réussi, d’autres non », soutient le photographe Richard Barnes, cité dans cet article de TF1 Info. 

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique