Retour sur Africa Check

Cette image qui prétend montrer le lion errant à Kédougou est mise hors de son contexte 

EN BREF - La photo est antérieure au fait évoqué. Elle apparaît dans une publication du site américain mondial d’avis de voyage et de conseils touristiques, TripAdvisor.

Dans sa parution du 9 septembre 2022, le quotidien Sénégalais « Bés bi » a annoncé qu’un lion sème la terreur à Kédougou, une région dans le sud-est du Sénégal. Le journal explique à sa page 4 que l’animal traîne depuis deux ans sur l’axe Bambou Sabodala et Bambou Massa-Massa, des localités dans le département de Saraya à Kédougou. Suivant ce contexte, des publications sur Facebook (1, 2) sur Facebook ont partagé cette image affirmant : « Kédougou: Voici la lionne qui hante le sommeil des habitants ». 

Capture d'écran de la publication

Une ancienne image

Une recherche inversée d’images grâce à l’outil Invid renseigne que la photo n’est pas récente. Elle apparaît dans cette publication du site américain mondial d’avis de voyage et de conseils touristiques, TripAdvisor. La photo figure parmi une série d’images de présentation de l'hôtel Relais de Kédougou, situé dans la zone éponyme. Sur la photographie, on peut lire la mention suivante :  « direction septembre 2014 ».

Capture d'écran de la publication

Les précisions des services des eaux et forêts de Kédougou

« Ce n'est pas la première fois que ces choses-là arrivent dans la zone de Saraya, les lions viennent des fois se promener le long de la route. Mais les agents des eaux et forêts sont là pour surveiller la situation et sensibiliser la population sur les risques à ne pas prendre, donc les gens n’ont pas à s'alarmer », a déclaré l'inspecteur régional des eaux et forêts de Kédougou, Malang Kidiera, interrogé par Africa Check sur le sujet.

Par ailleurs, il a tenu à préciser qu’il ne s'agissait pas d’une lionne, mais plutôt d'un lion, ajoutant également qu’ils n’ont pas encore eu l’occasion de photographier l’animal en question. 

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique