Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Faux, cette image ne montre pas le crash d'un avion à l'aéroport de Port-Soudan le 23 juillet 2023

EN BREF - La publication met en exergue une image censée montrer des dommages d'un accident d’avion survenu le 23 juillet 2023 au Soudan. Mais en réalité, l’image été réalisée après l’écrasement d'un avion-cargo, le 4 novembre 2015 à Juba au Soudan du Sud, causant la mort d’au moins 36 personnes.

Le 23 juillet 2023, neuf personnes ont perdu la vie dans le crash d'un avion survenu à l'aéroport de Port-Soudan.

Port-Soudan, une ville située dans l'Est du Soudan, est épargnée par les combats qui sévissent depuis le 15 avril 2023 dans plusieurs villes soudanaises entre les troupes du général Abdel Fattah al-Burhane et celles de Mohamed Hamdane Daglo, dit le « général Hemetti ».

Pour plus d’éléments de contexte relatifs à ces événements au Soudan, lire notre article Soudan : la plupart de ces photos sont antérieures aux affrontements d’avril 2023 entre l’armée régulière et les forces paramilitaires.

Selon les informations fournies par l'armée du Soudan et reprises par des médias comme Radio France Internationale (RFI), le média français Ouest-France ou encore par l’Agence de presse britannique Reuters, une panne technique est à l’origine de cet accident. 

Le 24 juillet 2023, la page Facebook Burkina Info TV a publié une photo censée montrer les décombres de l’avion accidenté. « Un enfant a survécu au crash de cet avion civil antonov, alors que quatre soldats sont morts. Selon l'armée l'accident serait dû à des raisons techniques. Cet aéroport est le seul encore fonctionnel dans ce pays ravagé depuis plus de trois mois par une guerre civile qui oppose régulièrement les armées des généraux Abdel Fattah Al-Burhan et Mohamed Hamdane Daglo », peut-on lire à travers cette publication. 

 

Capture d'écran de la publication

À propos de Burkina Info TV 

La page Facebook Burkina Info TV se présente comme un média. Elle a été créée le 2 mai 2015 et est administrée depuis le Burkina Faso et le Japon

 

Capture d'écran de la publication

 

Image du crash d’un avion au Soudan du Sud en 2015

La recherche inversée d'images que nous avons effectuée avec le logiciel TinEye nous a permis de retrouver l’origine de cette photo. Elle apparaît sur le site de la banque d’images en ligne Alamy. D’après la légende de cette image, celle-ci montre « les intervenants (qui) fouillent l'épave d'un avion-cargo qui s'est écrasé dans la capitale Juba, au Soudan du Sud, le mercredi 4 novembre 2015 ».

 

Capture d'écran de la publication

 

Capture d'écran de la publication

 

La photographie a été réalisée par le photographe Jason Patinkin pour l’agence américaine de presse Associated Press (AP). On retrouve également cette image dans la photothèque de AP

 

Capture d'écran de la publication

« L'avion-cargo décollait de la capitale sud-soudanaise de Juba lorsqu'il s'est écrasé le long des rives du Nil, tuant des dizaines de personnes selon des témoins et le gouvernement », a rapporté AP. 

Capture d'écran de la publication

Selon un article du média français France 24, « l’appareil russe, un Antonov, s’est écrasé peu après son décollage sur une zone de hameaux agricoles située sur une petite île du Nil-Blanc », un cours d’eau qui traverse le Soudan du Sud, du Sud vers le Nord. Selon la même source qui cite le constructeur de l’avion, l’accident est dû au fait que l’appareil « ‘‘ne devait pas être en service, car les procédures’’ concernant la rénovation et l'entretien ‘‘prévues par la réglementation n'avaient pas été suivies (...), y compris celles visant à assurer la sécurité’’ ». 

Article relu et corrigé par Dieynaba Thiombane, complété et édité par Valdez Onanina.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique