Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Faites attention à ces images qui prétendent montrer un festival de la cocaïne en Colombie

EN BREF - Ces images ont été générées par l’intelligence artificielle. De plus, à la date de publication de cet article, il n'existait pas de festival de la cocaïne organisé à la mémoire de Pablo Escobar à Bogota, la capitale de la Colombie. 

Le 31 mai 2023, la page Facebook Mrtchior Mariani a publié des images qui prétendent montrer d’après la légende : « Le Festival de la cocaïne à Bovota, en Colombie, se tient chaque année à la mémoire de feu Pablo Escobar ». (À l’attention du lecteur : nous avons retranscrit fidèlement, sans aucune correction). 

Pablo Escobar était un célèbre trafiquant de drogue en Colombie, dont la capitale est Bogota

Capture d'écran de la publication
« Qui était Pablo Escobar, roi de la cocaïne ? », un article publié sur le média français 20 minutes le 27 août 2015. Capture d'écran effectuée par Africa Check le 31 juillet 2023

Ces images montrent des personnes, l’air joyeux, couvertes d’une poudre blanche. D’autres utilisateurs ont fait des publications similaires à celle que nous examinons dans cet article  (1, 2, 3, 4, 5, 6). 

 

Capture d'écran de la publication

 

À propos de la page Mrtchior Mariani

Cette page se présente comme celle d’un journaliste. Elle a été créée le 2 avril 2015 et est gérée depuis Haïti comme l’indiquent les informations sur la transparence de ce profil Facebook.

 

Capture d'écran de la publication

Des images générées par intelligence artificielle

En observant la première image, nous pouvons voir que l’homme qui y apparaît n’a que trois doigts au lieu de cinq. Autre indice, la femme qui porte un chapeau (voir l’encadré rouge) a un visage déformé. 

 

Capture d'écran de la publication

 

Sur les autres photos, ces incohérences existent également, notamment sur la deuxième image où l’un des deux hommes qui apparaissent au premier plan n’a pas de visage (voir l’encadré rouge).

 

Capture d'écran de la publication

 

Ces différents indices sont des caractéristiques des images générées par l’intelligence artificielle comme le souligne Vincent Terrasi, cofondateur de Draft & Goal, une entreprise canadienne qui a lancé un détecteur de contenus générés par l’IA.

« Certaines caractéristiques, souvent les mêmes, posent problème aux IA, ce sont ces incohérences (visuelles) qu'il faut scruter (…). Actuellement, les IA ont aussi énormément de mal à générer des reflets. Un bon moyen [...] est donc de chercher des ombres, des miroirs, de l'eau, mais aussi de zoomer sur les yeux »,  affirme Terrasi, cité dans une dépêche de l’Agence France Presse (AFP) sur le sujet.

De plus, comme nous avons déjà pu le constater, l’IA est capable de générer de fausses photos réalistes de personnalités publiques comme cela a été le cas pour l’actuel président français Emmanuel Macron ou encore l’ancien président américain Donald Trump.

Cependant, pour plus de précisions, nous avons procédé à une recherche inversée d’images avec l’outil TinEye. Les résultats de la recherche nous ont permis de constater que ces images ont été publiées le 25 mai 2023 sur Reddit par un membre de la communauté r/blursed_AI. Reddit est un site américain de réseaux sociaux où les utilisateurs se retrouvent au sein de communautés thématiques. Pour le cas de r/blursed_A, il s’agit d’une communauté qui a été créée pour « Apprendre à l'intelligence artificielle à créer des horreurs surnaturelles depuis 2021 », selon sa description. 

 

Capture d'écran de la publication

 

Africa Check est entrée en contact avec l’utilisateur qui a publié ces images sur Reddit. Il a assuré ne pas être l’auteur de ces images. « Il s’agit d’une série d'images que quelqu'un m'a envoyées pour que je la publie dans le groupe. Il ne voulait pas être crédité ! », a-t-il expliqué. Il a ensuite précisé que ces images ont été générées avec l’intelligence artificielle, notamment avec le logiciel de Midjourney, un programme d’intelligence artificielle développé par un laboratoire de recherche du même nom.

Par ailleurs, nos différentes recherches sur l’existence d’un festival de la cocaïne n’ont pas révélé l’existence d’un festival de la cocaïne à Bogota, en Colombie, à la mémoire de Pablo Escobar. Par ailleurs, des médias colombiens comme Cambio et Portafolio ou encore le média français France 24 se sont faits l’écho de la tenue, en juillet 2023, de la première édition du festival « Futuro Coca », un festival à Bogota qui cherche à déstigmatiser la feuille de coca. 

« "La coca n'est pas la même chose que la cocaïne", tel a été le postulat le plus répété lors de cette rencontre au Gimnasio Moderno de la capitale colombienne, et pour cela, "il faut changer le récit", a défendu la journaliste María Jimena Duzán, l'une des participantes aux forums, podcasts et conférences qui ont constitué le festival », a rapporté le média Portafolio dans son article consacré à ce festival.

« L'objectif de cet événement est de promouvoir des politiques et une pédagogie visant à démystifier la feuille de coca et à modifier l'approche politique de son éradication », selon ce média colombien.

Capture d'écran de la publication
Un reportage de France 24 sur le festival "Futuro Coca" mis en ligne 30 juillet 2023 sur YouTube. Capture d'écran effectuée par Africa Check le 31 juillet 2023.

 

En conclusion, les images figurant dans la publication examinée dans cet article ont donc été générées par IA et ne montrent pas un festival de la cocaïne en Colombie. 

De l’intelligence artificielle

L'intelligence artificielle (IA) est une technologie qui imite l'intelligence humaine pour effectuer des tâches. Elle s’appuie sur trois composantes principales, à savoir les systèmes informatiques, les données avec des systèmes de gestion et des algorithmes d'IA avancés. 

Reconnaissance faciale, assistant d’intelligence ou encore voitures autonomes sont, entre autres, les nombreux domaines d’actions où l’IA intervient. Cette technologie a franchi un cap depuis quelques mois avec l'émergence de ChatGPT, un modèle de langage révolutionnaire. 

Dans un entretien avec le New York Times publié le 8 février 2023 (actualisé le 13 février 2023, en anglais), Gordon Crovitz de NewsGuard, une plateforme qui travaille sur la désinformation en ligne, prévoit que ChatGPT va être « l’outil le plus puissant qui ait jamais existé pour diffuser de la désinformation sur internet ». 

Article relu et corrigé par Dieynaba Thiombane, complété et édité par Valdez Onanina.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique