Retour sur Africa Check

Guerre en Ukraine : certaines de ces images sont mises hors contexte

EN BREF - La recherche inversée d’images à partir d’outils dédiés comme TinEye ou Google Images permet de constater que quatre  des cinq photos utilisées par la page Facebook Time Now Magazine ne datent pas du 15 novembre 2022.

En Ukraine, des villes comme Kiev, la capitale, Lviv (ouest) et Kharkiv (autre orthographe : Kharkov, est), ont été touchées par des frappes russes le mardi 15 novembre 2022. La présidence ukrainienne a indiqué que ces attaques ont mis le réseau électrique dans une situation « critique ».

Le 16 novembre 2022, la page Facebook Time Now Magazine (TNM) a publié un texte accompagné de cinq photos prétendant montrer les dégâts de ces bombardements russes à travers cinq photos. « La capitale de l'#Ukraine, #Kiev, et d'autres villes ukrainiennes comme #Kharkiv, ont été touchées ce mardi 15 novembre 2022 par de nouvelles frappes russes. On déplore au moins un mort à Kiev, à ce stade. Les infrastructures énergétiques étaient visées. Les autorités de la région russe de Belgorod, frontalière de l'Ukraine, ont également annoncé deux morts dans des frappes ukrainiennes sur leur territoire », peut-on lire dans la publication.

Capture d'écran de la publication

Time Now Magazine, qui écrit aussi son nom en collant tous les termes : Timenowmagazine, se définit comme un site web d’actualités. Créée le 3 août 2020, cette page est gérée depuis le Burkina Faso, les États-Unis et la République démocratique du Congo (RDC), d’après les informations sur sa transparence.

 

Capture d'écran de la publication

Mélange entre des photos de mars 2022 et du 15 novembre 2022

La recherche inversée d’images à partir d’outils dédiés comme TinEye ou Google Images permet de constater que quatre des cinq photos utilisées par la page Facebook Time Now Magazine ne datent pas du 15 novembre 2022. 

Photo du 15 novembre 2022

La deuxième photo a été réalisée à la suite d’une attaque à Lviv le 15 novembre 2022, d’après un article du journal britannique The Guardian mis en ligne le lendemain,16 novembre 2022. La légende de l’image mentionne la fumée visible « à l’horizon après les frappes russes dans la ville de Lviv », et comme auteur de la photo « Yuriy Dyachyshyn / AFP / Getty Images ». AFP est le sigle de l’agence de presse française Agence France-Presse ; Getty Images est une banque américaine de photos qui fournit de nombreux médias numériques à travers le monde.

Capture d'écran de la publication

 

Photos datant de mars 2022

La troisième photo, montrant des hommes armés devant un immeuble, date du 15 mars 2022, et illustre un article mis en ligne le même jour par le magazine français Paris Match. La même image apparaît également sur la plateforme britannique de partage de contenus Alamy expliquant qu’il s’agit de « militaires ukrainiens inspectant la zone située devant un immeuble résidentiel (…) touché par un bombardement » à Kiev ce jour-là. Les deux sources mettent l’image au crédit du photographe Marko Djurica pour Reuters, une agence de presse mondiale ayant son siège social à Londres, au Royaume-Uni.

Capture d'écran de la publication

 

 

Capture d'écran de la publication

La première photo, où l’on voit une voiture calcinée au milieu de débris d’explosion sur une voie publique, apparaît dans un article publié le 12 mars 2022 par le média américain Business Insider. Il s’agit, d’après la légende accompagnant l’image, d’une scène vue dans une rue touchée par un tir de missile russe, « près du bâtiment de l'administration régionale de Kharkiv à Svobody (Place de la Liberté) le 1er mars 2022 ». Le texte crédite comme auteur de la photo Vyacheslav Madiyevskyy.

Capture d'écran de la publication

La quatrième photo apparaît dans un texte mis en ligne le 3 mars 2022 par le média israélien The Times of Israel. Le texte est une dépêche de l’agence américaine Associated Press, illustrée par une photo montrant, selon la légende, trois hommes se tenant debout sur des décombres d’un site atteint le 1er mars 2022 par des bombes russes à Jytomyr (ou Jitomir, ouest de l’Ukraine). Le cliché a été pris le 2 mars 2022 par Emmanuel Duparcq de l’AFP, d’après la même source.

 

Capture d'écran de la publication

Sur la cinquième photo publiée par la page Facebook Time Now Magazine, on voit un immeuble portant les stigmates d’un incendie, que filment des hommes de média. Elle apparaît deux fois sur le site de la radio française RTL, appartenant au groupe audiovisuel français M6, illustrant des articles publiés le 15 mars 2022 et le 17 mars 2022 et mentionnant dans la légende : « L’immeuble de Kiev touché par une frappe russe. Crédit : Émilie Baujard / RTL ».

Capture d'écran de la publication

Une recherche sur les réseaux sociaux permet de retrouver la même photo sur le compte Twitter d’Émilie Baujard, parmi une série de trois images postées le 14 mars 2022. « Sortie de nord de Kiev. Un missile russe a touché cet immeuble d’habitation ce matin vers 5h00 », peut-on lire dans son tweet.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique