Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Cette image ne montre pas la mine de sel de Khewra au Pakistan

EN BREF - La photographie montre un dôme de sel des monts Zagros, en Iran.

« Le Pakistan ?? abrite la plus grande mine de sel rose d’Asie, un trésor inconnu, également connu sous le nom de sel gemme. Peu de consommateurs savent d’où il vient. La mine de sel de Khewra, située entre Islamabad et Lahore, la capitale du Pakistan (...) », indique une publication partagée le 23 mai 2024 par la page Facebook Devenir Riche en Afrique

La publication s’accompagne d’une photographie prétendant montrer la mine de sel de Khewra, au Pakistan.

Capture d'écran de la publication

 

Elle a été partagée par d’autres utilisateurs sur la plateforme (1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13).

Une photographie d’un dôme de sel des monts Zagros, dans l’ouest de l’Iran

En effectuant une recherche inversée d’image à partir du logiciel Lens de Google, nous avons retrouvé cette image dans un article du média Geologyin. Ce média est spécialisé dans les sciences de la Terre, les cristaux, les pierres précieuses et la géologie. 

Capture d'écran de la publication

 

« Dômes de sel et glaciers de sel des monts Zagros », indique la légende accompagnant l’image. 

Les Monts Zagros sont des chaînes de montagnes s’étendant du nord-ouest vers le sud-est de l’Iran. 

Nous avons également retrouvé d’autres occurrences de la photographie, notamment dans cette publication sur X et dans cette autre publication sur Instagram. Elles indiquent que cette image montre un dôme de sel en Iran. 

D’autres images des dômes de sel des monts Zagros peuvent aussi être vues sur le site de Philippe Crochet, un photographe spécialiste de la spéléologie, la science qui étudie les cavernes, les gouffres et les cavités souterraines. 

Capture d'écran de la publication

 

Quant à la mine de sel de Khewra, elle est une exploitation située dans le centre-est du Pakistan. Nous avons retrouvé des images de cette mine dans un reportage vidéo de la chaîne française de télévision France 24, publié le 15 novembre 2019.

Capture d'écran de la publicationCapture d'écran de la publication

Article édité par Dieynaba Thiombane et Valdez Onanina.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique