Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Ces images ne sont pas celles de l’accident qui a coûté la vie au président iranien, Ebrahim Raïssi, en mai 2024

EN BREF  - La première image date de 2021 et montre Ebrahim Raïsi, alors candidat à la présidentielle iranienne de juin 2021 qu’il avait remportée. Les autres images sont des photographies prises lors de deux accidents d’hélicoptère survenus, l'un en février 2023 et l'autre en septembre 2023.

Les autorités iraniennes ont annoncé la mort du président Ebrahim Raïssi et du ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, dans un crash d'hélicoptère qui s’est produit le 19 mai 2024. « Ebrahim Raïssi est mort après avoir rencontré, dimanche matin, son homologue azéri, Ilham Aliev, à l’occasion de l’inauguration d’un barrage sur la rivière Araxe, le long de la frontière avec l’Azerbaïdjan. Son hélicoptère s’est écrasé dans un épais brouillard, alors qu’il se dirigeait vers la ville de Tabriz, où il devait visiter une raffinerie de pétrole, d’après Le Monde.

« Dans cette amère tragédie, la nation iranienne a perdu un serviteur chaleureux, humble et précieux (...) le président Raïssi n'a jamais arrêté son travail acharné et 24 heures sur 24 pour le peuple iranien, malgré les critiques de méchants. Le grand esprit du président populaire et révolutionnaire d’Iran a rejoint le royaume suprême », a indiqué le chef de la Révolution islamique, relayé par l’agence d’information de la république islamique (Islamic Republic News Agency - IRNA)

Le chef de la Révolution islamique iranienne, l'ayatollah Seyyed Ali Khamenei, a salué la mémoire d’un « serviteur chaleureux, humble et précieux » et décrété cinq jours de deuil public pour rendre hommage au président décédé. 

Le premier vice-président iranien Mohammad Mokhber assurera les fonctions de président par intérim en attendant l’élection présidentielle qui devrait être organisée le 28 juin 2024, selon les médias locaux iraniens

Images hors contexte

Le 19 mai 2024, la page Facebook MS TV a publié une série de trois images, accompagnées du texte suivant:  « URGENT Ebrahim Raïssi, le président Iranien ???????? ??????????? suite à l'écrasement de son hélicoptère, survenu ce dimanche 19 mai 2024 dans le nord-ouest de l'Iran (...) ».

Capture d'écran de la publication

De nombreuses occurrences de cette même publication apparaissent sur Facebook (1,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,14,15,16).

En effectuant la recherche inversée d’images à partir des logiciels TinEye, Google Images et Yandex, nous avons pu retrouver des détails sur l'origine de ces photos.

La première image donnant à voir le défunt président Ebrahim Raïssi, les mains levées, apparaît dans un article publié le 20 mai 2024 par le média belge Le Soir et intitulé : « Ce que l’on sait de la mort du président iranien Ebrahim Raïssi ». Nous pouvons identifier, sous l’image, la signature EPA pour European Pressphoto Agency, une agence européenne de photo de presse, selon l’appellation en français. 

Une recherche avec les mots-clés « Ebrahim Raïssi » dans la photothèque EPA Images nous a permis de découvrir que cette photo a été prise le 18 juin 2021. On y voit, selon la description l’accompagnant, « Le candidat iranien à la présidentielle, Ebrahim Raisi, (qui) salue les médias après avoir voté lors de l'élection présidentielle à Téhéran, en Iran, le 18 juin 2021 ». Raïssi avait été élu le 18 juin 2021 dès le premier tour de l’élection présidentielle en Iran. 

Capture d'écran de la publication

 

Des photographies d’accidents d’hélicoptère survenus en 2023

La deuxième image de la publication de MS TV montrant les décombres d’un aéronef au sol peut être vue dans un article de l’Agence de presse privée iranienne Tasnim News Agency datant du 24 février 2023. 

Elle porte la signature d’Ahmad Saryazdi. La même signature peut aussi être vue sur la photo que nous vérifions. Selon la légende associée à cette photographie sur le site de Tasnim News Agency, elle montre « un hélicoptère transportant le ministre iranien des Sports, Hamid Sajjadi, (qui) s'est écrasé dans la ville de Baft, dans la province méridionale de Kerman », dans le sud-est iranien. 

Selon une dépêche de l’Agence de presse de la République islamique (IRNA), Sajjadi « a subi une hémorragie cérébrale » lors de cet accident. « L'hélicoptère s'est écrasé alors qu'il tentait d'atterrir sur un terrain de football », renseigne la même source. 

Capture d'écran de la publication


Quant à la troisième image, elle apparaît dans une publication de l’Agence Tasnim News Agency datant du 1ᵉʳ septembre 2023. Elle montre : « Un hélicoptère appartenant au commandement iranien de la sécurité intérieure (qui) a rencontré un problème vendredi (1ᵉʳ septembre 2023) après-midi et s'est écrasé sur les hauteurs de Dalahoo à Kermanshah », dans l’ouest de l’Iran.

Capture d'écran de la publication

Article édité par Dieynaba Thiombane et Valdez Onanina.

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique