Retour sur Africa Check

Incendie dans le centre de Moscou : attention, ces images sont mises hors contexte

EN BREF - Les résultats de nos recherches nous permettent de constater qu'une seule de ces cinq images est liée à l'incendie déclarée le 20 novembre 2022 dans le centre de Moscou, en Russie.

 

Le lundi 20 novembre 2022, un incendie s’est déclaré à la place Komsomolskaïa (autre orthographe, Komsomolskaya), dans le centre de Moscou, capitale de la Russie. 

Selon la commission d’enquête, citée par l’Agence de presse russe Tass, l’origine du feu est liée à un stockage inapproprié de marchandises et à des violations de la sécurité incendie. Les images de l’explosion sont publiées ici par le média privé The Moscow Times.

Le lendemain, la page « Timenowmagazine - TNM » qui se définit comme un site web d’actualités a partagé une publication prétendant montrer des images de l’incident.  

Dans la légende de la publication on peut lire : « Un vaste entrepôt frappé par un important incendie en Russie. (...) Des nuages de fumée noire s'élevaient haut dans le ciel, contrastant avec la couleur blanche des pavés couverts de neige devant les gares Iaroslavski, Leningradski et Kazanski, situées à proximité, selon les images diffusées par la télévision russe ».

Des posts similaires sont également partagés ici et ici. Mais qu’en est-il réellement ?

Capture d'écran de la publication

Images datant d’Avril 2022

Les résultats obtenus à partir du logiciel TinEye mais aussi des moteurs de recherche Google et Yandex, nous permettent de constater que, mis à part la quatrième  image, les autres photos n’ont rien à voir avec l’incendie du 20 novembre.

La première, la deuxième et la cinquième image sont des captures d’écran issues d’une vidéo du ministère russe des Situations d’urgences. Elles montrent les dégâts de l’explosion d’un dépôt de carburant dans la ville de Belgorod, dans le sud de la Russie, en avril 2022. Elles sont publiées sur le site de l’agence de presse anglaise Reuters (défiler pour voir les trois captures). 

Ces photos, prises le 1er avril 2022 témoignent des dégâts de l’attaque d’un dépôt pétrolier à Belgorod, dans le sud de la Russie, à 40 kilomètres de l’Ukraine.

La troisième image apparaît dans un article du 26 mars 2022 du quotidien anglais The Independant sur des frappes aériennes russes dans la ville de Lviv, dans l’ouest de l'Ukraine. On la retrouve aussi sur le site du magazine en ligne israélien The Times of Israël sur le même sujet.  L’image a été prise le 26 mars 2022 par Ronaldo Schemidt pour l’Agence France-Presse (AFP). Elle est accompagnée de la légende suivante : « De la fumée noire et des flammes s'élèvent d'un incendie après une frappe aérienne dans la ville de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine ». 

Capture d'écran de la publication

La seule vraie image de l’incendie du 20 novembre

Quant à la quatrième photo, nous la retrouvons dans un article publié le 20 novembre 2022 sur le site du Journal du Québec. Le texte évoque l’incendie qui a eu lieu le même jour dans le centre de Moscou. Selon la légende, l’image est une capture d’une vidéo de la chaîne de télévision américaine CNN. Nous n’avons pas pu trouver ladite vidéo mais une séquence similaire est publiée sur YouTube par la CGTN (China Global Television Network), la chaîne de télévision d'information internationale en continu chinoise.

La légende accompagnant la vidéo indique : « les images montrent de la fumée noire après qu'un incendie majeur se soit déclaré dans un grand entrepôt du centre de Moscou le 20 novembre. Le feu a embrasé 2 500 mètres carrés et il a fallu neuf heures pour l'éteindre ».

Capture d'écran de la publication

 

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique