Retour sur Africa Check

Inondations au Soudan : ces images sont mises hors de leur contexte

EN BREF - La publication prétend montrer des images prises lors des inondations au Soudan en 2022. Mais ces images sont toutes antérieures au contexte indiqué et certaines d'entre elles n'ont même pas été prises au Soudan mais plutôt au Sénégal, en Haïti ou encore au Etats-Unis. 

Au Soudan, plusieurs personnes sont décédées à la suite d’inondations survenues en raison de fortes pluies enregistrées dans le pays depuis mai 2022. Dans ce contexte, une publication sur Facebook datée du 9 août 2022 prétend montrer des images des dégâts causés par le débordement du fleuve Nil.

Capture d'écran de la publication

Images mises hors contexte

Grâce à la technique de recherche inversée d'images avec l’outil Invid, on constate que les photos présentées comme celles d’inondations de 2022 au Soudan ne sont pas récentes.

On retrouve la première image dans un  article du site de l’hebdomadaire américain The Nation rappelant le passage en 2005 de l’ouragan Katrina sur la Louisiane, dans le sud des Etats-Unis. Ce texte de The Nation a été publié le 29 août 2015 pour commémorer la catastrophe causée par Katrina dix ans auparavant. 

Il est illustré par une photo qui, selon la légende, a été prise par la garde côtière américaine et montre un échangeur inondé reliant le nord-ouest de la Nouvelle-Orléans et la Metairie, en Louisiane. L’illustration fait partie d’une série d’images sur les dégâts occasionnés par Katrina sur la Nouvelle-Orléans le 29 août 2005. 

Capture d'écran de la publication

La deuxième image apparaît dans une série de photos de 2007 dans une base de données de ressources numériques des Nations unies. Elle a été réalisée le 30 octobre 2007 en Haïti, dans la commune de Cité Soleil, à Port-au-Prince, lors de la tempête tropicale Noël ayant causé des inondations dans plusieurs régions du pays. La légende de la photo publiée par l’ONU mentionne « un père (qui) porte sa fille sur les épaules alors que les habitants fuient la montée des eaux à la recherche d'un abri ».

Capture d'écran de la publication

La quatrième image présentée comme étant du Soudan est en réalité une photo d’inondations survenues en 2020 à Keur Massar, dans la banlieue de Dakar, au Sénégal. 

La photo concernée a été publiée à l’origine par l’agence de presse Reuters. Elle montre un habitant brandissant la pelle qu'il utilise pour ramer dans les rues inondées après de fortes pluies le 8 septembre 2020, d’après Reuters.

Capture d'écran de la publication

Quant aux  troisième et dernière images, elles apparaissent dans des publications (voir ici et ici) traitant des inondations au Soudan. Nous n’avons pas été en mesure de déterminer leurs auteurs et de préciser dans quelles régions elles ont été photographiées. Toutefois, des publications, à l’instar  de celle de Meteorology.gr, permettent d’affirmer qu’elles sont antérieures aux actuels débordements des eaux au Soudan. 

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique