Retour sur Africa Check

La page « Offre d’emploi Canada 2022-2023 » est frauduleuse

EN BREF - La page Facebook Offre d'emploi Canada 2022-2023 est une page frauduleuse créée le 13 octobre 2022 et administrée depuis le Bénin. 

La page Offre d’emploi Canada 2022-2023 se présente comme une page de voyage et de transports. Le 18 octobre 2022, elle a publié un « avis de recrutement » ciblant des profils qualifiés pour « le service personnel de CIC Canada ».

CIC est le sigle de Citoyenneté et Immigration Canada (en anglais : Citizenship and Immigration Canada), ancienne appellation du ministère canadien chargé des questions de citoyenneté, d'immigration, d'établissement, de réinstallation et de réfugiés. Ce département a changé de nom et s’appelle désormais Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC, en anglais : Immigration, Refugees and Citizenship Canada).

Dans cet « avis de recrutement » truffé de fautes, on peut lire notamment (extraits reproduits textuellement) : « Nous recherchons avant tout des personnes capables de s'adapter à notre environnement de travail. La main d'œuvre étant rare ici aux nous avions ouvert notre marché vers le reste du monde afin de permettre aux jeunes diplômés d'autres pays qui sont sans emploi fixe de pouvoir toucher à la réalité, Nous organisons ce recrutement dans le cadre de la promotion d'emploi. »

« Donc pour ce qu'il veule aller aux Canada pour travailler ou continue leur études veiller le contacté sur mon numéro. Les dossiers sont envoyés sur notre numéro +1 412 550 5147. Email : [email protected] », détaille l’annonce, accompagnée d’un lien de discussion sur Messenger. 

Capture d'écran de la publication

Africa Check vous explique dans cet article pourquoi cette annonce ne vient pas d’un service gouvernemental canadien.

Des éléments troublants

La transparence de la page Facebook Offre d'emploi Canada 2022-2023 indique qu’elle a été créée le 13 octobre 2022. Elle est gérée depuis le Bénin. 

Capture d'écran de la publication

L’« avis de recrutement » qu’elle a publié n’existe pas sur la page Facebook officielle de l’IRCC.

En outre, la recherche sur le numéro de téléphone mentionné dans la fausse annonce de recrutement (le +1 412 550 5147) n’a pas donné de résultats. 

Quant à l’adresse électronique fournie dans la même publication contrefaite pour l’envoi des dossiers de candidatures ([email protected]), ce n’est pas une adresse de l’IRCC.

Sur son site, le gouvernement canadien met en garde, dans plusieurs fiches, contre la fraude à l’immigration, incluant les arnaques par Internet, par courriel ou par téléphone. Il rappelle aux internautes que ses agents « n’utiliseront jamais des services courriels gratuits comme Hotmail, Gmail ou Yahoo pour communiquer » avec eux.

Sur sa plateforme d’assistance, l’IRCC détaille les mesures à observer par les utilisateurs pour éviter les comptes frauduleux. Ils doivent par exemple se méfier d’un message électronique faisant « la promotion d’une offre spéciale d’immigration ou de citoyenneté qui semble trop belle pour être vraie », les pressant de fournir leurs renseignements bancaires ou de faire des paiements en ligne : il peut s’agir d’une « tentative d’escroquerie ou d’hameçonnage ». 

L’hameçonnage, encore appelé phishing, est « un cybercrime » qui « consiste à utiliser de faux mails, sites web et messages textes incitant la victime à révéler des informations personnelles et corporatives confidentielles : données de carte de crédit, numéro de téléphone, adresse postale, informations sur une entreprise, etc. », explique la plateforme Terranova Security, spécialisée dans la formation sur la cybersécurité. « Ces informations sont ensuite utilisées par les criminels pour effectuer un vol d’identité et commettre une fraude », ajoute-t-elle.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique