Retour sur Africa Check

Non, cette image ne montre pas une cargaison d’armes livrée en Ukraine 

EN BREF - La vidéo montre la réception par la Roumanie de systèmes de lance-roquettes HIMARS en provenance des États-Unis dans le cadre d’une coopération stratégique au sein de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN). 

Le 9 octobre 2022, le président russe Vladimir Poutine a accusé les services secrets ukrainiens d’être à l’origine d’une explosion qui a endommagé le pont de la Crimée.

Dans ce contexte, un internaute a partagé le 11 octobre 2022 sur Facebook une photo montrant des armes dans un navire. La légende indique que « la Russie a soudainement découvert que l'Ukraine reçoit des cargaisons d'armes dans les ports d'Odessa, dans des navires qui sont censés être destinés aux céréales et à un usage civil uniquement ». 

La même publication a été largement reprise sur le réseau social (1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13).

Capture d'écran de la publication

 

Une image de 2021

La recherche inversée d’image avec l’outil Invid permet de retrouver l’origine de cette photo. 

Elle est antérieure à la guerre en Ukraine. Elle illustre un article du site d’informations militaires Defense Brief datant du 26 février 2021. Le texte traite de la réception par la Roumanie de systèmes de lance-roquettes HIMARS en provenance des États-Unis dans le cadre d’une coopération stratégique au sein de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN). 

Capture d'écran de la publication

D’après la légende, la photo a été prise par le ministère de la Défense nationale de la Roumanie. Nous retrouvons la même image sur le site dudit ministère. 

Capture d'écran de la publication

Le M142 HIMARS est un lance-roquettes multiple américain développé dans les années 1990 par l’entreprise américaine de défense et de sécurité Lockheed Martin. Il est entré en service en 2005.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Further Reading

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique