Retour sur Africa Check
Montage / Africa Check

Cette image ne montre pas le chavirement d'une pirogue dans la rivière Lulonga, en République démocratique du Congo

EN BREF - La photo est antérieure au chavirement de pirogues qui s'est produit dans la nuit du 17 au 18 janvier 2023 dans la rivière Lulonga dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo.

À Basankusu, dans la province de l’Equateur, dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, plusieurs personnes sont mortes après le naufrage d’un convoi de pirogues. La tragédie a eu lieu dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 janvier 2023 dans la rivière Lulonga, un affluent du fleuve Congo.

Le service Afrique du média belge La Libre.be, citant Radio Okapi, informe que le bilan officiel « fait état de 72 corps sans vie retrouvés et enterrés, 69 disparus et puis 148 rescapés. Également avec perte des biens matériels ». Les deux médias ont indiqué que le bilan a été communiqué par le ministre congolais des Actions humanitaires de la province d’Equateur, Luc-Didier Mbula, qui s'est exprimé le mercredi 25 janvier 2023 « lors de la présentation du rapport d’enquête rédigé par une mission multisectorielle dépêchée sur place ». 

Le 22 janvier 2023, la page « Timenowmagazine - TNM » a partagé une publication illustrée par une photo montrant une pirogue surchargée de sacs  en train de chavirer. Non loin de la pirogue, on voit également des personnes vêtus de gilets de sauvetage.

La légende suivante décrit l’image : « RDC PLUS DE 150 MORTS DANS UN  NAUFRAGE D'UNE PIROGUE. Naufrage d'une  pirogue sur le fleuve Congo vers Basankusu. "Plus de 150 morts", selon la Société civile Équateur. "Il y avait au moins 200 personnes à bord. Motif de Naufrage : "surcharge, navigation nocturne et imprudence de l'équipage" (sic) ». 

Capture d'écran de la publication

Photo datant d’au moins 2019

La recherche inversée d’image à partir du logiciel TinEye permet de voir que cette photo existe sur Internet depuis au moins 2019. Elle apparaît ici, dans un article de la Libre Afrique intitulé : « RD Congo : Naufrage sur le lac kivu. Pourquoi il y en a autant ? »

Capture d'écran de la publication

On retrouve la même photo dans cet article du média ivoirien Koaci datant de 2021. L’article est intitulé : « RDC : une pirogue surchargée chavire sur le lac Kivu, 3 morts et 41 disparus au moins ». 

Nous n’avons pas été en mesure de déterminer où, quand et par qui cette image a été prise. Néanmoins, elle est antérieure au chavirement de pirogues qui s'est produit dans la nuit du 17 au 18 janvier 2023 dans la rivière Lulonga, en RDC.

Si vous avez des informations plus précises sur l'origine de cette photo, veuillez nous écrire à [email protected]. Nous actualiserons notre article au besoin. 

Republiez notre contenu gratuitement

Veuillez remplir ce formulaire pour recevoir le code de partage HTML.

Pour les éditeurs : que faire si votre publication est évaluée comme étant fausse

Un vérificateur de faits a évalué votre publication Facebook ou Instagram comme étant « fausse », « manipulée », « partiellement fausse » ou « contexte manquant ». Cela pourrait avoir de graves conséquences. Que devez-vous faire?

Cliquez sur notre guide pour connaître les étapes à suivre.

Guide des éditeurs

Africa Check fait équipe avec Facebook

Africa Check est un partenaire du programme de vérification des faits par des tiers de Meta pour aider à arrêter la diffusion de fausses informations sur les médias sociaux.

Le contenu que nous considérons comme "faux" sera déclassé sur Facebook et Instagram. Cela signifie que moins de gens le verront. Vous pouvez également aider à identifier les fausses informations sur Facebook. Ce guide vous explique comment.

Ajouter un commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
limite : 600 signes

Voulez-vous continuer à lire nos vérifications des faits ?

Nous ne vous ferons jamais payer pour des informations vérifiées et fiables. Aidez-nous à poursuivre cette voie en soutenant notre travail

S’abonner à la newsletter

Soutenir la vérification indépendante des faits en Afrique